Langues officielles: que signifie la rétrogradation de Mélanie Joly?

La rétrogradation de la ministre Mélanie Joly pourrait compliquer la vie aux communautés francophones en milieu minoritaire.

Mme Joly a perdu la responsabilité du Patrimoine canadien lors du remaniement ministériel à Ottawa, mercredi, au profit du député Pablo Rodriguez.

Mélanie Joly devient ministre du Tourisme, tout en conservant la responsabilité des Langues officielles et de la Francophonie.

Ces deux dossiers sont généralement la chasse gardée du ministre du Patrimoine, ce qui soulève des questions dans les communautés francophones du pays.

À première vue, «conférer à Mélanie Joly le titre de ministre des Langues officielles, ça peut être vu comme un message sur l’importance que le premier ministre accorde à ce dossier alors qu’il s’est engagé, il y a un mois, à moderniser la Loi sur les langues officielles», avance le vice-président de la Fédération des communautés francophones et acadienne, Justin Johnson.

«Cependant, l’infrastructure de gestion des langues officielles reste en principe à Patrimoine canadien, qui a un nouveau ministre. Concrètement, comment tout cela s’organisera-t-il?»

Selon la politologue Stéphanie Chouinard du Collège militaire royal du Canada, ce remaniement risque de compliquer le travail des organismes de la francophonie canadienne.

«La chose la plus importante pour les communautés francophones sera de développer une bonne relation avec le nouveau ministre de Patrimoine canadien parce que les langues officielles y seront toujours rattachées. On ne pourra pas avoir un seul interlocuteur concernant les langues officielles», dit-elle.

«Avec ce changement de titre, ça signifie vraiment une rétrogradation pour Mélanie Joly. Elle devient un peu une ministre junior qui aura à répondre à M. Rodriguez dans le domaine des langues officielles.»

Le remaniement n’est pas «nécessairement une mauvaise nouvelle» pour les communautés francophones, analyse Mme Chouinard, à condition que «le courant passe» entre les deux ministres.

Pablo Rodriguez est député de la circonscription montréalaise d’Honoré-Mercier. Il était jusqu’ici le whip du Parti libéral.

Il a également été nommé ministre du Multiculturalisme.