D’anciens adversaires politiques deviennent des alliés juridiques

Un scénario hors du commun est en train de se jouer discrètement dans un petit cabinet d’avocats de Fredericton. Deux anciens adversaires politiques font dorénavant équipe dans le monde juridique.

Kelly Lamrock et Jody Carr manquent rarement de causer la surprise ces temps-ci lorsqu’ils se présentent ensemble au tribunal ou chez un client.

«Ça attire vraiment l’attention de l’autre partie quand nous entrons ensemble dans une pièce», raconte Me Lamrock. «Les juges trouvent ça drôle.»

Si la paire étonne autant, c’est en raison de leur affiliation politique.

Kelly Lamrock a été député sous la bannière libérale de 2003 à 2010. Il a notamment occupé le poste de ministre de l’Éducation au sein du gouvernement de Shawn Graham.

Jody Carr a également été ministre de l’Éducation, lui, sous David Alward. Il est député du Parti progressiste-conservateur depuis 1999.

M. Carr s’est joint ce printemps à Lamrock’s Law à titre de stagiaire en droit après avoir fait ses études en droit tout en s’acquittant de ses responsabilités de député d’Oromocto-Lincoln-Fredericton.

Cette relation professionnelle découle d’une amitié qui s’est formée alors que les deux hommes étaient assis chacun de leur côté à l’Assemblée législative, l’un sur les banquettes de l’opposition, l’autre au gouvernement.

«Kelly et moi avons toujours fait preuve d’un immense respect l’un envers l’autre depuis l’époque où nous siégions ensemble, même si c’était dans deux partis politiques différents», affirme M. Carr.

«Nous avons toujours voulu faire une différence pour les gens. Je pense que c’est ce qui nous a toujours réunis, peu importe nos affiliations politiques.»

Ce qui ne signifie surtout pas qu’ils étaient toujours d’accord, ou qu’ils le sont toujours aujourd’hui.

«Les bons députés s’entendent bien (malgré le clivage politique) parce qu’ils sont motivés par leurs idées. Lorsque tu débats d’une idée avec quelqu’un et que vous êtes en désaccord, c’est facile de laisser ça à la porte en partant», explique Me Lamrock.

Les amitiés entre politiciens de partis différents ne sont pas aussi rares qu’on pourrait le croire, selon lui, «mais il n’y en a quand même pas suffisamment.»

Kelly Lamrock a été défait lors des élections de 2010. Quatre ans plus tard, il a tenté sans succès de faire un retour à l’Assemblée législative sous la bannière du Nouveau Parti démocratique.

Jody Carr s’est tourné vers lui lorsqu’il a entamé sa réflexion sur une nouvelle carrière.

«Dès que j’ai commencé à songer à étudier le droit tout en demeurant député, j’ai demandé conseil à Kelly, autant sur le côté pratique que sur le côté réglementaire. Dès le début, il m’a beaucoup encouragé.»

Me Lamrock est d’ailleurs très satisfait du travail de son stagiaire.

«Une chose qu’il faut savoir au sujet de Jody, c’est que c’est impossible de travailler plus fort que lui ou d’être mieux préparé que lui.»

Malgré leurs différences au point de vue politique, la cohabitation se passe plutôt bien, assure Jody Carr.

«J’ai décidé de faire carrière en droit parce que c’est une autre façon, un autre outil pour aider les gens. (Kelly et moi) partageons la même passion et le même intérêt pour la justice sociale et venir en aide aux gens.»

M. Carr doit terminer son stage le printemps prochain avant de passer l’examen du Barreau. Il ne sollicite pas de nouveau mandat à titre de député cet automne.