Un jeune chauffard de la Péninsule acadienne plaide coupable à 13 chefs d’accusation

La fin de la récréation a sonné pour un jeune chauffard de Shippagan. De passage en Cour provinciale, mardi à Caraquet, Jonathan Chiasson-Roy, a plaidé coupable à une longue liste de chefs d’accusation liée à la conduite automobile.

M. Chiasson-Roy, âgé de 19 ans, a reconnu avoir commis toute une série d’infractions en vertu de la Loi sur les véhicules à moteur. On y retrouve d’un peu de tout.

Il a notamment dépassé de plus de 50 km/h la limite de vitesse affichée, crissé ses pneus, conduit un véhicule en mauvais état et qui comptait un silencieux défectueux, conduit trop vite dans une zone scolaire et omis de mettre le clignotant lors d’un dépassement.

Mardi à Caraquet, il a aussi plaidé coupable à des accusations portées en vertu du Code criminel du Canada, soit d’avoir entravé au travail d’un agent de paix et refusé de s’arrêter pour la police.

Dans un communiqué de presse, la Gendarmerie royale du Canada affirme que ces accusations sont le fruit d’un travail de longue haleine effectué en réaction à un torrent de plaintes dans la région.

«Au cours des derniers mois, la GRC dans la Péninsule acadienne a reçu environ 50 plaintes au sujet du comportement d’un jeune conducteur. Grâce à des initiatives d’application de la loi, des contraventions ont été remises et des accusations en vertu du Code criminel ont été portées.»

Jonathan Chiasson-Roy doit comparaître en Cour provinciale le 11 septembre prochain pour connaître sa sentence.