La Ville de Bathurst veut emprunter plus de 20 millions$

La Ville de Bathurst veut emprunter 20,4 millions$ pour réaliser des projets d’énergie renouvelable.

Une résolution a été adoptée lors de la réunion extraordinaire du conseil municipal, mercredi matin, pour autoriser la Ville à soumettre la demande d’emprunt à la Commission des emprunts capitaux par les municipalités.

Le maire Paolo Fongemie dit ne pas être en mesure de donner plus détails au sujet de ce projet à cause des ententes de confidentialité. Toutefois, il confie que le  processus de création d’une corporation à but non lucratif dévoilé la semaine dernière était la première étape.

«On est rendu à la deuxième étape avec l’adoption d’une résolution pour faire la demande d’emprunt. Nous allons envoyer la demande dès ce mercredi à la Commission des emprunts capitaux par les municipalités. La troisième étape du processus consiste à faire une présentation à la commission des emprunts le 10 septembre.»

Le conseil municipal de Bathurst a dévoilé, la semaine dernière, la création d’une corporation – dont le nom sera dévoilé plus tard – vouée au développement de plusieurs volets du mieux-être, dont l’environnement, la santé, l’éducation, les arts et les sports. Non seulement pour les citoyens de Bathurst, mais pour toute la région Chaleur.

Un projet qui n’a rien à voir avec l’installation de parcs d’énergie renouvelable au nord de Belledune, proposée aux municipalités de la région Chaleur, ainsi qu’à la Première Nation Pabineau par la

société d’énergie Atapaqq. À l’époque, le maire Paolo Fongemie a avancé que sa municipalité soutenait ce projet, mais qu’elle ne souhaitait pas être impliquée directement, comme les autres municipalités de la région Chaleur.

«Il n’y a aucun lien entre notre projet d’énergie renouvelable et celui proposé par la société d’énergie Atapaqq.»