Fusillade à Fredericton: toute la ville pleure la mort de deux policiers passionnés

La disparition des agents Robb Costello et l’agente Sara Burns laissera un immense vide dans le coeur de leurs proches et de leurs collègues.

Robb Costello et l’agente Sara Burns ont été les premiers à arriver sur les lieux de la fusillade, vendredi matin. Ils ont été abattus alors qu’ils se précipitaient vers deux personnes qui gisaient au sol.

Ceux qui les côtoyaient de près les décrivent comme des modèles de générosité et de dévouement.

Sara Mae Helen Burns, 43 ans, a joint la force policière de Fredericton il y a deux ans. Pour réaliser son rêve, elle s’est remise aux études à l’âge de 35 ans avant de s’engager dans une formation au sein du service de police.

Sara était mariée et mère de trois enfants.

Dans une déclaration acheminée par le corps de police, ses proches décrivent une femme pleine de compassion habitée par sa vocation. «Sara aimait passionnément son travail et s’y présentait toujours déterminée à servir cette formidable communauté.»

Sara Burns et son mari Steven se sont fait remarquer pour leur implication auprès du centre d’hébergement pour femmes Liberty Lane. Le couple a amassé 130 000$ au profit de l’organisme.

Un ami du couple, Brian Jones, a confié au Daily Gleener que Sara Burns était une personne au grand coeur.

«Elle était gentille, elle avait un superbe sourire et c’était une mère merveilleuse.»

Ses proches ont également exprimé leurs condoléances aux familles des autres victimes qui ont perdu la vie.

«Nous sommes reconnaissants de la vague de pensées et de prières qui nous soutiennent en ce temps difficile.»

«Je ne peux pas imaginer la vie sans lui»

Robb Costello était père de quatre enfants. L’agent de 45 ans était en service depuis 20 ans comme policier à Fredericton.

Jackie Steeves, la conjointe de Robb Costello, a souhaité rendre hommage à celui qu’elle aimait profondément.

«Il avait une façon très particulière de traiter avec les gens – une façon juste, mais forte et dure au besoin. À ma connaissance, il était le seul policier qui pouvait rédiger une contravention et recevoir un remerciement de la personne à qui il la remettait», peut-on lire dans une déclaration envoyée aux médias.

Jackie Steeves décrit le vétéran de la police de Fredericton comme étant la personne la plus positive qu’elle ait jamais rencontrée.

«Il vivait pour être policier», a-t-elle déclaré.

«Robb a travaillé pendant plus année dans une unité spécialisée qui menait certaines enquêtes difficiles, mais Robb était dévoué à aider les autres. Il a fait son travail avec passion et le plus grand de professionnalismes, il revenait toujours à la maison avec le sourire.»

Pour Jackie, Robb était «une lumière dans sa vie», «son âme soeur» et un «père de famille remarquable».

«Je ne sais pas comment je vais pouvoir vivre sans lui», écrit-elle.

«Mon coeur va aux autres familles qui souffrent aussi de cette tragédie. Tant d’autres officiers et amis partagent cette perte et mon coeur se brise pour chacun d’entre vous.»

Les deux familles ont demandé le respect de leur vie privée alors qu’elles continuent de faire leur deuil.

Une foule d’hommages

De très nombreux messages de soutien ont afflué de tout du pays au cours de derniers jours.

«Nos pensées et nos prières vont à deux amis de la police qui ont leur vie pour protéger et servir, et aux familles des victimes de cet acte de violence insensé», a déclaré le maire de Fredericton, Mike O’Brien.

La force policière de Fredericton confirme que des funérailles auront lieu pour les deux agents. Des détails seront livrés prochainement.

Un livre de condoléances adressées aux familles, amis et collègues sera également installé à l’hôtel de ville de la capitale dès lundi à 10h.