Le spectacle des Perséides se poursuit jusqu’au 25 août

Du 20 juillet jusqu’aux alentours du 25 août, avec un apogée du 11 au 15 août, les amateurs d’astronomie en ont plein la vue avec le spectacle offert par les Perséides chaque nuit!

La nuit la plus active de la pluie des Perséides est toujours celle du 12 au 13 août, de 2h à 5h du matin. Pendant cette période, le spectacle est à son apogée et il est possible de voir une centaine d’étoiles filantes à l’heure.

La traditionnelle pluie d’étoiles filantes peut aussi être observée au cours des jours qui précèdent et qui suivent dimanche, mais elles seront moins nombreuses.
Cette année, l’observation des Perséides devrait se réaliser dans de bonnes conditions. Certaines années, la lune peut masquer l’éclat des étoiles les plus faibles, mais puisque la lune sera nouvelle samedi, ce ne sera pas le cas.

De 50 à 100 étoiles filantes par heure

Gilles Gauthier, un amateur d’astronomie d’Edmundston, est membre du Club Astro Borealis depuis plusieurs années.

Son état de santé actuel ne lui permettait pas de voyager dimanche soir avec les autres membres du Club Astro Borealis à Saint-Louis-du-Ha! Ha, au Québec, où se trouve l’observatoire Aster, mais le spectacle vaut toujours la peine, affirme-t-il.

«C’est un événement qui arrive chaque année à une date précise. Ce n’est pas quelque chose que nous prenons à la légère. C’est toujours très beau à voir. On les observe et on explique aux autres.»

Chaque année, lui et les autres amateurs d’astronomie d’expérience de l’organisme profitent du moment pour initier des néophytes à l’observation des étoiles.

«C’est vraiment quelque chose. On fait voir et on explique aux autres. On peut voir de 50 à 100 étoiles filantes par heure pendant les bonnes années.»

Malgré sa santé, Gilles Gauthier est toujours ouvert à parler de sa passion aux intéressés.

«Quand on regarde dans le ciel, on voit des formations d’étoiles. Les étoiles forment des dessins, des constellations.»

Dans un monde où les événements se bouleversent quotidiennement, les étoiles demeurent une source de stabilité constante.

«Le soleil est censé avoir une durée de vie de 10 à 12 milliards d’années et on estime qu’il est là depuis 5 milliards d’années. La moitié de sa réserve d’énergie est déjà utilisée, mais nous serons là pendant beaucoup moins de temps. La durée de vie du soleil diminue, mais pas assez rapidement pour nous déranger. Entre-temps, nous on partage nos connaissances avec les autres.»

  • Avec des extraits de la Presse canadienne