Odeurs nauséabondes à l’usine Nutritec: dépôt d’un recours collectif

La province du Nouveau-Brunswick, l’entreprise Distribution Westco et l’usine Nutritec de Saint-François-de-Madawska font l’objet d’un recours collectif intenté par un groupe de citoyens du Haut-Madawaska qui soutient éprouver de graves problèmes de santé et vivre dans un environnement où règnent des odeurs insupportables.

Nutritec, un fabricant d’engrais organique, propriété d’Envirem Organics, est depuis plus de deux ans au cœur d’un conflit qui ne cesse de gagner en intensité et qui semble bien loin de vouloir se résoudre.

Des voisins de l’entreprise, représentés par Monique Lévesque et Éric Gagné, réclament la somme de 100 millions $ aux parties défenderesses qui sont visées dans cette action.

Ils réclament également la fermeture pure et simple de l’entreprise, ainsi que la décontamination du sol, de l’eau potable, des puits artésiens et des cours d’eau avoisinants les lieux.

Dans des documents juridiques obtenus par l’Acadie Nouvelle et qui ont récemment été déposés en Cour du Banc de la Reine, les plaignants affirment qu’ils ont toutes les raisons de croire que des décès soudains et l’apparition de maladies graves chez plusieurs voisins de l’usine Nutritec découlent de la pollution de l’air, de l’eau potable et de la contamination du sol par celle-ci.

Ils réclament une injonction permanente empêchant l’usine Nutritec de poursuivre ses activités et la tenue d’une enquête du coroner afin de faire la lumière sur plusieurs décès survenus récemment.

Le groupe de citoyens écorche aussi sévèrement le gouvernement provincial au passage, l’accusant de favoriser le Groupe Westco et Nutritec au détriment de la santé de la population et de la protection de l’environnement.

Selon eux, des hauts fonctionnaires du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux n’auraient pas voulu collaborer avec le groupe de citoyens et intervenir dans le délicat dossier de l’usine Nutritec.

Le nom du premier ministre Brian Gallant figure également dans le volumineux dossier juridique déposé en Cour, à Edmundston.

Brian Gallant est accusé de se trouver dans une position de conflit d’intérêts, puisqu’il agit à la fois en tant que premier ministre et procureur général de la province, ce qui serait contraire à la constitution canadienne qui préconise une division entre le pouvoir législatif et judiciaire.

Enfin, les plaignants affirment de plus que les citoyens et les entrepreneurs du Haut-Madawaska (autres que le Groupe Westco) ont subi des pertes financières de plus de 500 millions $ au cours de la dernière décennie.

Monique Lévesque, la porte-parole du groupe de citoyens mécontents, affirme que la somme d’argent réclamé à la province, à l’entreprise Distribution Westco et à l’usine Nutritec en guise de dédommagement est sommes toutes symbolique.

«La somme de 100 millions $ est plutôt secondaire. On ne tient pas à l’argent, ce que l’on veut c’est la fermeture de l’usine, une enquête du coroner et que justice soit rendue», a-t-elle indiqué dimanche à l’Acadie Nouvelle.