Moncton pourrait donner jusqu’à 333 800$ au Magic

La Ville de Moncton offre un filet de protection de 333 800$ au Magic, l’équipe professionnelle de basketball du coin. Cette somme doit servir à dédommager l’équipe pour les pertes potentielles entraînées par son déménagement au complexe du centre-ville.

Après une seule saison au Colisée, la jeune équipe a été contrainte de déménager dans le nouveau complexe du centre-ville. Ce dernier doit ouvrir ses portes en septembre. La municipalité a une autre vision pour son vieux Colisée.

Le Magic n’était cependant pas encore prêt à faire le saut. L’équipe n’a pas encore les reins assez solides, et ce, même si la vente de billets a crû de 48% lors de la deuxième moitié de la dernière saison.

Son administration anticipe que le déménagement lui occasionnera des pertes de plus de 180 000$ en vente de billets et un peu plus de 100 000$ en commanditaires. Les chiffres pourraient aussi virer au rouge en ce qui a trait à la vente de marchandise et de nourriture.

L’administration de l’équipe avait concocté des plans de marketing avec le Colisée en tête, un endroit géré par la municipalité. Le nouveau centre est administré par l’entreprise privée SMG Canada et leur modèle d’affaires est bien différent. Les loges corporatives leur coûteront aussi des sous.

«Nous aurons des gens qui seront assis dans les loges chaque soir qui ne paieront pas de billet. Nous comprenons que c’est la meilleure façon d’opérer le centre, mais ça crée un risque pour nous alors que nous sommes encore fragiles», a précisé Scott Jones, le directeur des finances de l’équipe.

Il y a aussi la question du stationnement qui inquiète. Les 1100 à 1200 amateurs de basketball qui assistent aux parties du Magic devront marcher un peu.

«Il y aura un ajustement. Ils étaient si habitués à la commodité d’avoir le stationnement au Colisée. Ils pouvaient s’y rendre peu importe la météo, maintenant au centre-ville, il y aura un apprentissage et une adaptation sur comment accéder au centre», a indiqué Mike Storey, vice-président aux opérations de l’équipe.

Tout cela pourrait entraîner des pertes de plusieurs centaines de milliers de dollars, selon les propriétaires de l’équipe.

Une motion a donc été présentée aux membres du conseil municipal de Moncton lundi soir pour atténuer l’élément de risque entraîné par le déménagement de la jeune équipe professionnelle. La proposition a été adoptée, mais non sans une certaine opposition de certains conseillers.

«Donc, ce qu’on demande aux contribuables, c’est de payer des tarifs plus dispendieux au complexe du centre-ville, de payer pour du stationnement, de payer ce complexe avec leurs taxes et maintenant, on leur demande de possiblement d’essuyer 13 000$ par partie avec leurs taxes», a argumenté le conseiller Paul Pellerin.

Sachant que la municipalité couvrira les pertes de l’équipe – si perte il y a– les propriétaires ont maintenant l’esprit tranquille. Leur but est de ne pas avoir besoin de cet argent.

«Pour être clair, ça ne veut pas dire qu’ils vont nous payer ce montant. C’est seulement là comme une police d’assurance et nous espérons travailler le plus fort possible pour qu’aucun cent ne provienne des contribuables», a affirmé M. Storey.

La Ville de Moncton croit en fait que le déménagement de l’équipe sera plutôt bénéfique pour le Magic. Le nouveau complexe peut accommoder plus de spectateurs et le centre-ville bourdonne d’activité avec ses hôtels et restaurants.

«Nous croyons fortement que ce sera un avantage pour eux et qu’ils auront des occasions de vendre plus de billets que ce qui aurait pu être possible au Colisée. Avec les hôtels du centre-ville et toutes les activités, il pourrait y avoir plus de gens se rendent à leurs parties. Nous croyons qu’ils ont sous-estimé la vente de billets. Nous croyons qu’ils peuvent faire beaucoup mieux», a expliqué Catherine Dallaire, directrice générale des parcs, de loisirs, de la culture et du patrimoine pour la Ville.