Élections 2018: santé et aînés au menu des partis politiques

Les chefs des deux principaux partis politiques ont consacré leur journée à la santé et aux aînés, vendredi.

Le libéral Brian Gallant a promis de dépenser 400 millions $ sur quatre ans dans les infrastructures du système de santé comme les hôpitaux et l’équipement médical.

Une partie de cet argent irait dans un fonds de 50 millions $ sur 10 ans réservé aux infrastructures des hôpitaux ruraux.

«Tant que je serai votre premier ministre et que nous serons votre gouvernement, aucun hôpital rural du Nouveau-Brunswick ne sera fermé», a-t-il dit lors d’un arrêt de campagne à Grand-Sault.

24 août 2018. Mathieu Roy-Comeau. Le chef du Parti libéral, Brian Gallant, lors d’un arrêt à Fredericton.

M. Gallant a aussi promis d’ajouter de nouveaux services dans les hôpitaux ruraux qui possèdent des espaces «sous-utilisés ou vacants».

Le Parti libéral propose de rediriger les gens des grandes villes vers les hôpitaux ruraux pour désengorger le système de santé.

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Blaine Higgs, s’est engagé quant  à lui à offrir de meilleurs soins à domicile aux aînés pour qu’ils puissent demeurer plus longtemps chez eux.

«Nous pouvons répondre aux besoins de notre population d’âge avancé en utilisant les ressources que nous avons déjà en même temps que nous améliorons leur qualité de vie et leur niveau de soins», a-t-il dit en point de presse à Moncton.

M. Higgs s’en est pris au plan du gouvernement libéral qui prévoit créer 1000 nouveaux lits en foyers de soins d’ici cinq ans.

Le progressiste-conservateur promet d’investir dans les soins à domicile plutôt que dans «la brique et le mortier».

«Les gens ne veulent pas nécessairement aller dans un foyer de soins», a-t-il dit.

Il a également critiqué la décision du gouvernement d’avoir recours à des partenariats public-privé pour construire et gérer les nouveaux foyers de soins.

«Ce gouvernement remplace les foyers de soins communautaires et les offres aux grandes corporations.»

Le Parti progressiste-conservateur suggère d’aider financièrement les aînés à rénover leurs domiciles pour les rendre plus accessibles en plus d’encourager la création de logements pour les aînés autonomes.

M. Higgs n’a pas indiqué combien d’argent il entend consacrer à ces initiatives.

Le chef progressiste-conservateur a aussi promis d’augmenter le salaire des travailleurs de soins à domicile.

«Nous nous attendons que nos aînés reçoivent les meilleurs soins. Je crois qu’on devrait payer un salaire équitable pour ces soins-là», a-t-il dit.

Le chef progressiste-conservateur n’a pas précisé le montant de l’augmentation promise ou le coût total de cette initiative.

Selon la candidate libérale et ministre sortante des Aînés et des Soins de longue durée, Lisa Harris, chacune des nouvelles places en foyer de soins annoncée par son gouvernement sera nécessaire pour affronter le vieillissement de la population.

«Que va-t-il se passer si nous n’avons pas ces places en foyer de soins pour les aînés? Ça va être un désastre.»

– Avec la collaboration du journaliste Patrick Lacelle