Libéraux: nouvelle journée, nouveaux foyers

Le Parti libéral du Nouveau-Brunswick a affirmé, samedi, qu’il construirait trois nouvelles résidences pour personnes âgées de 60 lits et ajouterait 86 lits aux résidences existantes s’il était réélu en septembre.

Le chef libéral, Brian Gallant, a fait cette annonce en ce troisième jour d’une campagne électorale déjà dominée par les problèmes qui minent le système de santé néo-brunswickois.

M. Gallant a précisé que les nouvelles résidences et les nouveaux lits seraient répartis dans la région de Saint-Jean et les comtés de Kings et de Charlotte, dans le sud-est de la province, dans la vallée de la rivière Fredericton et dans la grande région de Miramichi.

Cette promesse s’ajoute aux sept nouveaux foyers et l’addition de 321 lits déjà annoncés par les libéraux avant le début de la campagne.

Dimanche, Brian Gallant a également promis de créer une stratégie de recrutement du personnel dans les foyers de soins et de faire passer les heures de soins de 3,1 heures par patients à 3,3 heures d’ici 2022.

Vendredi, le premier ministre sortant avait révélé qu’advenant une victoire des libéraux au scrutin du 24 septembre, ces derniers dépenseraient 100 millions $ par année sur une période de quatre ans pour l’achat et la mise à jour d’équipements dans les hôpitaux.

Le chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, Blair Higgs, n’a pas fait campagne samedi parce qu’il devait assister à des funérailles.

Dans une annonce faite vendredi, M. Higgs avait toutefois indiqué qu’un gouvernement conservateur consulterait les personnes âgées sur la question de leur milieu de vie et leur offrirait du soutien pour qu’elles puissent demeurer chez elles le plus longtemps possible.

Il avait également accusé le chef du Parti libéral de vouloir dépenser dans «la brique et le mortier» plutôt que dans les services aux aînés.

–Avec la collaboration du journaliste Mathieu Roy-Comeau