Fern Rioux parmi les immortels de la pomme de terre

Fern Rioux, un incontournable de l’industrie agricole au Nouveau-Brunswick, ira bientôt se joindre à la prestigieuse liste des immortels de l’industrie de la pomme de terre d’ici.

Le sexagénaire, qui est natif de Saint-André, fera sous peu son apparition dans le hall des célébrités du Musée de la pomme de terre du Nouveau-Brunswick.

Son intronisation au panthéon mondial de la pomme de terre se fera lors d’un gala qui se tiendra le 7 septembre au musée qui est situé à Florenceville-Bristol, communauté reconnue comme étant un haut lieu de la culture de la pomme de terre au Nouveau-Brunswick et la capitale mondiale de la frite.

Le panthéon vise évidemment à reconnaitre l’apport de personnes à cette importante industrie de la province.

Celui qui est surnommé par ses pairs «The Cropdoc» se joindra à un club sélect d’agriculteurs, d’hommes d’affaires, d’agronomes et de scientifiques qui ont tous à leur façon apporté une contribution significative à l’industrie de la pomme de terre d’ici dont la réputation dépasse largement les frontières du pays.

Après une carrière de 44 ans consacrée au secteur des produits chimiques agricoles, Fern Rioux sera récompensé pour toutes ces années qui auront été marquées par sa grande passion pour la culture de pommes de terre.

Son aventure a commencé en 1974 lorsqu’il se joint à l’entreprise CIL Fertilizer, à Grand-Sault.

Elle se poursuivra avec des passages au sein de la compagnie Chipman Chemicals, qui deviendra au fil des ans Zeneca et ensuite Syngenta.

Fern Rioux est considéré par plusieurs comme étant un ardent défenseur et promoteur de l’industrie. Il n’a d’ailleurs jamais hésité à offrir un soutien financier afin d’aider la présentation de séminaires et de réunions de l’industrie de la pomme de terre.

«Grand passionné, Fern a toujours voulu aider les gens autour de lui du mieux qu’il pouvait. Il est rendu là ou il est en raison de ses grandes connaissances en agriculture et du respect que les gens ont pour lui et ses judicieux conseils», a expliqué Stephanie Rioux-Thériault, l’une des filles du futur intronisé.

«Il a travaillé fort toute sa vie et continu à dire que d’autres personnes mériteraient cet honneur bien avant lui, il a de la difficulté à accepter la chose!».

Le Musée de la pomme de terre du Nouveau-Brunswick raconte au sujet de Fern Rioux que ses efforts d’amélioration continue ont permis de faire progresser plusieurs pratiques innovantes reliées à l’application de pesticides, la réduction des coûts des producteurs et à la gestion des maladies.

Homme de famille et grand passionné de la chasse, Fern Rioux est également reconnu pour sa grande implication au sein de sa communauté, particulièrement avec le Club Richelieu et sa distribution de paniers de Noël.

Une fois au panthéon des célébrités, il ira rejoindre des personnalités telles que Harrison, Wallace, Robert et Andrew McCain ainsi que plusieurs autres notables de l’industrie de la pomme de terre.