Élections 2018: Le NPD se porte à la défense des travailleurs

Le Nouveau Parti démocratique s’engage à défendre les droits des travailleurs en améliorant leurs conditions de travail et en facilitant la syndicalisation.

S’il remporte le pouvoir le 24 septembre, le NPD promet notamment de réviser les lois du travail pour mettre fin aux quarts de travail fractionnés et instaurer un certain nombre de congés de maladie payés obligatoires. Le parti veut également interdire aux employeurs d’exiger une note du médecin à leurs employés malades.

Le NPD propose d’adopter des protections anti-briseurs de grève et d’étendre la négociation sectorielle à tous les secteurs de l’économie.

Les néo-démocrates souhaitent aussi adopter une loi sur l’équité salariale dans le secteur privé.

«Ce que le NPD annonce est une nouvelle approche des droits des travailleurs, une approche qui accorde la priorité aux travailleurs. Les travailleurs et les employeurs réussissent mieux lorsqu’ils sont appuyés par une loi qui protège leurs droits et énonce clairement leurs responsabilités», a déclaré la chef du NPD, Jennifer McKenzie.