Il faudra bientôt composer 10 numéros pour les appels locaux

Un deuxième indicatif régional, le 428, sera ajouté dans la province à l’automne 2020. D’ici deux ans, les Néo-Brunswickois devront s’habituer à composer 10 chiffres pour les appels locaux, plutôt que 7.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a confirmé la nouvelle, jeudi à Ottawa. Le nouvel indicatif régional sera introduit le 21 novembre 2020. Les clients recevant un nouveau numéro de téléphone après cette date auront probablement l’indicatif régional 428.

Les citoyens du Nouveau-Brunswick verront les premiers changements le 13 août 2020. À cette date, l’utilisation des 10 chiffres pour les appels locaux deviendra facultative. Les personnes qui utilisent toujours les 7 chiffres entendront un message immédiatement après la composition qui leur informe du changement.

À partir du 7 novembre 2020, la composition locale à 10 chiffres deviendra obligatoire. Si on utilise toujours 7 chiffres après cette date, l’appel ne sera pas complété, et le client entendra un message lui informant qu’il doit composer l’indicatif régional.

La mise en oeuvre du 428 sera appliquée sur l’ensemble du territoire qui utilise actuellement le 506, plutôt qu’être introduit progressivement dans quelques régions à la fois.

L’ajout d’un nouvel indicatif régional est prévu depuis un certain temps déjà. En mars 2016, l’Administrateur de la numérotation canadienne a avisé le CRTC que l’indicatif régional 506 sera épuisé par février 2021 (cette date a plus tard été révisée à décembre 2021). Le CRTC avait réagi en demandant à l’administrateur de la numérotation de réserver l’indicatif régional 428 pour une éventuelle utilisation dans la province.

L’épuisement est dû en grande partie à une augmentation de la demande pour de nouveaux numéros de téléphone de la part de compagnies de télécommunications, couplée à celle de nouvelles entreprises, notamment pour le service de téléphonie cellulaire.