Travail : Brian Gallant s’engage à moderniser plusieurs lois

Le chef du Parti libéral, Brian Gallant, promet de moderniser plusieurs lois encadrant le travail au Nouveau-Brunswick.

De passage à Saint-Jean, lundi lors de la fête du Travail, il a dit qu’un gouvernement libéral établirait un partenariat avec le Comité directeur des relations gouvernementales-syndicales et d’autres intervenants du secteur pour moderniser plusieurs lois provinciales.

Il s’agit de la Loi sur les normes d’emploi, la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail, la Loi sur les relations industrielles, la Loi relative aux relations de travail dans les services publics et la Loi sur la Fonction publique.

Le Comité directeur des relations gouvernementales-syndicales est composé de cinq ministres et de quatre représentants du monde syndical. ll a été formé par le gouvernement libéral en 2017 afin de «resserrer les liens entre le gouvernement et le mouvement syndical et de cerner les domaines de collaboration», lit-on dans le communiqué publié à l’époque,

En point de presse immédiatement après son annonce, lundi à Saint-Jean, des journalistes ont tenté d’amener Brian Gallant à préciser quels changements législatifs il compte apporter aux lois ciblées.

Il s’est contenté de revenir sur les quatre dernières années, qui ont été selon lui marquées de «progrès» en ce qui a trait à la protection des travailleurs néo-brunswickois.

«Il avait des choses qu’on pouvait améliorer. Et en faisant un dialogue avec le mouvement des travailleurs et travailleuses, nous avons pu faire de vrais gains», a-t-il dit avant d’enchaîner qu’il y a encore du travail à faire et qu’il s’engage à poursuivre le dialogue avec les intervenants du secteur.