L’ouragan Gordon aura-t-il un impact sur la météo du N.-B.?

Les résidents du Nouveau-Brunswick devront attendre encore un peu avant de se précipiter à la quincaillerie la plus proche et placarder les fenêtres de leur maison. La tempête tropicale Gordon aura beau devenir un ouragan dans les prochains jours, son effet sera minime sur le Canada atlantique.

Même si ce genre de tempête reste imprévisible, Environnement Canada est loin de tirer la sonnette d’alarme.

On parle pour le moment d’averses de pluies quelque part en milieu de semaine prochaine, sans plus.

«Nous avons des chances d’avoir des averses possiblement lundi ou mardi prochain, mais c’est seulement une prévision provisoire. Ça n’a rien d’exact pour le moment», explique Jill Maepea, météorologue à Environnement Canada.

«Pour l’instant, on parle seulement de pluie. Le vent ne sera probablement pas un problème. La trajectoire prévue pour l’instant anticipe une dépression au-dessus du Missouri dimanche. Après ça, différents modèles indiquent des trajectoires différentes.»

Comme c’est habituellement le cas, la tempête, peu importe sa force quand elle touchera terre dans le sud des États-Unis, perdra sa force en remontant le long de la côte atlantique.

«Je pense que la pire condition qu’on va avoir, c’est vraiment pour la côte de la Louisiane et de l’Alabama. Ça ne se rendra pas jusqu’ici. Cette tempête ne sera pas un problème pour le Nouveau-Brunswick.»

La tempête tropicale Gordon a frappé le sud de la Floride avec de fortes pluies et des vents violents lundi.

On s’attend maintenant à ce que le système se transforme en ouragan quand il atteindra le golfe du Mexique.

Gordon a pris la forme d’une tempête tropicale près des Keys, en Floride, tôt lundi matin, alors qu’il se déplaçait en direction ouest-nord-ouest à une vitesse de 28 km/h.

La tempête devrait atteindre la puissance d’un ouragan en atteignant la côte du golfe en fin de journée mardi.

Gordon devrait ensuite faire son entrée à l’intérieur de la vallée du Mississippi mercredi.

Un avertissement d’ouragan a été diffusé de la zone qui s’étend de l’embouchure de la rivière Pearl au Mississippi jusqu’à la frontière entre l’Alabama et la Floride.

On attend jusqu’à 20 centimètres de pluie dans certaines parties des états riverains du golfe d’ici jeudi soir.

Le centre de surveillance des  ouragans, qui a pignon sur rue à Miami, prévoit que l’ouragan pourrait provoquer une onde de tempête «potentiellement mortelle» sur certaines parties de la côte du golfe.

Un avertissement d’inondations pouvant mettre des vies en danger a été émis pour la zone qui s’étend de Shell Beach (Louisiane) à l’Île Dauphin (Alabama).

Le niveau des eaux pourrait monter de 0,9 à 1,5 mètre.

Le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards,a d’ailleurs décrété l’état d’urgence lundi et a annoncé le déploiement de 200 soldats de la garde nationale dans le sud-est de l’état.

Les autorités de la ville de la Nouvelle-Orléans ont annoncé un ordre d’évacuation volontaire pour les zones situées en dehors des digues de la ville.

On ne compte généralement pas plus d’une ou deux tempêtes tropicales qui frappent le Nouveau-Brunswick chaque année.

Tout semble indiquer que Gordon ne sera pas l’une d’elles.