Rendez-vous des artistes de Saint-Léonard: nouveau site, nouveau succès

Le rideau étant tombé sur le 15e Rendez-vous des artistes de Saint-Léonard, l’heure est déjà au bilan pour le comité organisateur.

La récente présentation de l’évènement n’est pas passée inaperçue et a apporté son lot de nouveautés et de surprises.

Le président fondateur du rendez-vous culturel, Clarence Bourgoin, avait vu juste en donnant son accord au déménagement des activités autrefois présentées à la Marina de Saint-Léonard dans un parc récemment aménagé et qui porte son nom.

M. Bourgouin a également confirmé son départ en tant que président de l’événement qui a pris naissance un beau jour de novembre 2003, lors d’une conversation entre artistes peintres dans une auberge de Saint-Jean-sur-Richelieu.

«Le Rendez-vous des artistes est de plus en plus connu, avec le nouveau site on se doit de parler d’un immense succès et de quelque chose qui a dépassé toutes les attentes. Après 15 ans de bénévolat et une année complète sur le terrain sans vacances, il était temps pour moi de prendre une pause. C’était rendu trop pour moi», explique Clarence Bourgoin.

Le fondateur a indiqué qu’il cédait la direction de l’évènement à Isabelle Desjardins, une artiste qui est présente au sein du comité organisateur depuis déjà 14 années et qui était jusqu’à tout récemment responsable des finances du symposium.

Même s’il quitte la présidence, le fondateur du Rendez-vous des artistes assure qu’il n’abandonne pas le navire en laissant tout derrière lui.

«Je ne serai jamais très loin, je garde l’œil ouvert pour assurer la période de transition et continuer à dénicher de bons artistes. Je vais continuer à être sur le terrain».

L’avenir du parc Clarence-Bourgoin

À peine quelques jours après la conclusion du 15e Rendez-vous des artistes, le comité organisateur prépare déjà le prochain événement, qui se déroulera du 16 au 18 août.

D’ici là, plusieurs se demandent ce qu’il adviendra du parc Clarence-Bourgoin.

Pour certains, il serait de mise d’utiliser cet espace à son plein potentiel et d’éviter qu’il ne se limite qu’à la simple présentation d’un symposium durant une fin de semaine estivale.

«Je laisse les cabanons à la disposition de tous, gratuitement. Que l’on fasse des ventes de garage, un marché de fruits, légumes et d’artisanat, un village de Noël, c’est une belle place pour faire tout ça», estime Clarence Bourgoin.

Le maire de Saint-Léonard, Carmel St-Amand, est également de cet avis.

«C’est certain que l’on prévoit utiliser le parc à différentes périodes de l’année. Un village d’Halloween et de Noël, la tenue de mariages, de rassemblements communautaires, une piste de marche, l’aménagement d’un chapiteau permanent et d’estrades, il y a plusieurs bonnes idées en l’air si l’aide gouvernementale est là…».

Il serait de plus possible de voir certaines activités du Festival d’été de Saint-Léonard être présentées au parc Clarence-Bourgoin a confié Kevin Ouellette, le grand manitou de l’événement.