Blaine Higgs promet de s’attaquer à la pénurie de psychologues dans les écoles

Le Parti progressiste-conservateur veut faire appel au privé afin de venir en aide aux élèves en attente d’une évaluation psychologique pour des difficultés d’apprentissage.

Selon la formation politique, plus de 4500 enfants attendent un diagnostic en raison de la pénurie de psychologues dans le système public.

Le chef du parti, Blaine Higgs, s’est engagé, mercredi, à embaucher à forfait 20 psychologues du secteur privé pour répondre à la demande immédiate.

«Plus de la moitié des postes de psychologues au gouvernement demeurent vacants, ce qui cause des temps d’attente scandaleux de plus de trois ans», a-t-il affirmé dans un communiqué.

«C’est inacceptable. Les troubles d’apprentissage sont liés à la maladie mentale, notamment à la dépression et à l’anxiété, et sont la principale cause des hospitalisations liées à la maladie mentale. Ces enfants ont besoin d’aide maintenant.»

Le Parti progressiste-conservateur promet également d’améliorer le recrutement de psychologues dans le secteur public en révisant leur charge de travail et en réduisant l’écart salarial entre le public et le privé.

Le parti souhaite aussi créer «jusqu’à dix postes» de stagiaires certifiés pour les étudiants en psychologie au Nouveau-Brunswick. Il n’existe actuellement que deux postes de ce genre dans la province, selon les progressistes-conservateurs.

La formation politique propose également «d’explorer» les moyens d’élargir la couverture des services de psychologie par l’Assurance-maladie pour les enfants et les personnes «à risque élevé».

Le parti n’a pas précisé le coût de ses promesses dans son communiqué de presse.