Carte loisir à Campbellton: le Palais des glaces de Dalhousie pourrait ouvrir plus tôt

Le Palais des glaces de Dalhousie semble se positionner de plus en plus comme la solution de rechange à l’utilisation du Centre civique Memorial de Campbellton qui imposera cette saison des frais additionnels pour les non-résidents de la ville.

C’est notamment le cas pour l’Association de hockey mineur de Restigouche-Nord qui prévoit être beaucoup plus présente dans cet aréna cette saison.

N’ayant pu s’entendre avec la Ville de Campbellton, elle s’est informée des disponibilités au Palais des glaces.

L’association refuse de partager pour des raisons de confidentialité les informations personnelles de ses joueurs, et plus précisément leur provenance.

Plus tôt cette semaine, elle a contacté la Ville de Dalhousie afin d’obtenir des informations sur les plages horaires disponibles pour la location de la patinoire et aussi afin de voir s’il était possible d’ouvrir plus tôt cette saison.

«On n’envisage pas de déserter complètement le Centre civique, ce n’est pas notre intention. Mais c’est certain qu’on risque de moins y jouer. Et ça, c’est si on peut y jouer tout court, car la Ville nous a menacés de sanctions si on ne faisait pas ce qu’ils voulaient. Il se pourrait donc qu’on nous ferme carrément les portes du Centre civique», explique-t-il, déplorant la façon de faire de la Ville.

En gros, le plan est d’établir des horaires en fonction de la carte loisir. Le Centre civique Memorial accueillerait du coup les jeunes de Campbellton et ceux des communautés avoisinantes possédant ladite carte, et Dalhousie le reste. Certains jeunes pourraient ainsi ne jouer qu’à Dalhousie.

«Il y a certains parents de Val-d’Amour/Saint-Arthur qui m’ont confié vouloir opter pour Campbellton puisqu’ils dépenseraient facilement le coût de la carte en essence s’ils devaient voyager constamment à Dalhousie. C’est vrai, mais ça change quand tu as une famille de deux ou trois enfants», précise-t-il.

M. Hickey avoue que l’an dernier, le Palais des glaces a été sous-utilisé par rapport au Centre civique Memorial. L’association de hockey mineur aura l’occasion de faire amende honorable.

«On a loué l’an dernier pour environ 80 000$ de temps de glace au Centre civique et 43 000$ au Palais des glaces. C’est encore préliminaire, mais de la façon dont vont les choses, ça risque d’être l’inverse cette année», explique-t-il.

Et le temps presse. Déjà, l’association a retardé ses inscriptions d’une semaine. L’association comptait l’an dernier 290 joueurs.

Ouverture précipitée?

Pour ce qui est de Dalhousie, la demande de l’Association de hockey mineur de Restigouche-Nord (AHMRN) d’envisager une ouverture précoce vient passablement bousculer les plans.

«En théorie, on doit ouvrir vers le 25 octobre, mais on nous a demandé d’étudier la possibilité d’ouvrir trois voire quatre semaines plus tôt. Il faudra que le conseil (de Dalhousie) s’assoie et donne son accord à une telle demande puisque cela nous force à aller de l’avant plus rapidement avec nos plans en plus d’occasionner des frais», explique Gilles Legacy, directeur général de Dalhousie.

Il avoue que l’engouement anticipé pour le temps de glace ne s’est pas encore manifesté à Dalhousie à la suite de l’imposition de frais d’usagers.

«En fait, il n’y a que l’AHMRN qui s’est manifestée puisque la mesure prise par Campbellton ne touche pas le hockey récréatif pour adultes, ce qui est d’ailleurs un peu étrange. Les équipes de oldtimers n’ont donc pas déménagé ici», dit-il.

Il précise toutefois que la Ville n’a sollicité personne.

«On comprend la situation de Campbellton en ce qui a trait au financement de son infrastructure, car on vit la même chose ici. On ne veut pas leur mettre des bâtons dans les roues de Campbellton, mais en même temps on ne va pas refuser des locations de glaces. On a un bâtiment à faire fonctionner nous aussi et plus nous louons, plus ça nous apporte de revenus», explique-t-il.