TV Rogers présentera un débat en français avec Higgs et Gallant

Les francophones du Nouveau-Brunswick auront finalement droit à un débat en français en compagnie des chefs des principaux partis.

Trois organismes acadiens ont décidé de mettre la main au portefeuille pour permettre à TV Rogers de présenter un débat en français avec l’interprétation simultanée pour les chefs unilingues anglophones.

La télévision communautaire avait d’abord écarté cette idée par manque de moyens.

Afin que les francophones ne soient pas privés de débat des chefs durant la campagne, la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick et l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick ont décidé de partager les coûts de l’interprétation simultanée.

Dans un communiqué conjoint, les trois groupes ont indiqué s’être résignés sans «enthousiasme» à cette mesure «exceptionnelle et inusitée» qui devrait «normalement incomber à d’autres parties prenantes».

«En ce 13e jour de la campagne électorale et devant l’absence d’une meilleure alternative, cette décision constituait l’unique option plausible pour atteindre le résultat escompté et pour s’assurer que les intérêts des francophones soient mieux servis dans le cadre de ce traditionnel exercice, souvent déterminant, d’une campagne électorale.»

Radio-Canada Acadie a décidé de ne pas présenter de débat en français durant la campagne électorale, faute d’avoir pu s’entendre sur une formule avec les chefs des principaux partis.

La directrice des relations avec les médias du Parti progressiste-conservateur, Nicolle Carlin, a confirmé à l’Acadie Nouvelle que le chef, Blaine Higgs, serait de la partie chez Rogers.

M. Higgs avait d’abord décliné l’invitation de TV Rogers à un débat uniquement en français.

Le chef du Parti libéral, Brian Gallant, et ses homologues du Parti vert et du Nouveau Parti démocratique, David Coon et Jennifer McKenzie, ont déjà accepté de participer au débat en français.

Une invitation aux débats avec l’interprétation simultanée a également été envoyée au chef de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, Kris Austin, ainsi qu’à celui de KISS NB, Gerald Bourque.

Le débat devant public de 90 minutes sera diffusé le 14 septembre à partir du Centre communautaire Sainte-Anne à Fredericton.

L’émission sera diffusée à la télévision pour les abonnés de Rogers ainsi que sur le web pour le public en général.