Le Restigouche se prépare tranquillement au recyclage à domicile

La Commission de services régionaux du Restigouche vient d’entamer une série de sessions d’informations publiques en lien avec l’implantation, le mois prochain, de son programme de collecte à domicile des matières recyclables.

Cette tournée, qui doit s’arrêter dans l’ensemble des municipalités participantes au programme, a pris son envol mercredi soir à Atholville en présence d’une quarantaine de résidents.

«L’idée, c’est d’informer les gens sur le programme afin que ceux-ci soient prêts lorsqu’il sera mis en branle à la mi-octobre. On veut répondre à leurs questions et entendre leurs préoccupations», explique Ian Comeau, responsable du département de déchets solides.

Le recyclage se fera en alternance d’une semaine avec les déchets domestiques, soit sous le même format actuellement en vigueur dans les régions Chaleur, de Miramichi et dans la Péninsule acadienne.

Il entrera officiellement en vigueur le 15 octobre dans la zone A qui comprend tous les DSL ainsi qu’Atholville, Balmoral, Charlo et Kedgwick. La semaine suivante, ce sera au tour de Dalhousie, Eel River Dundee et Tide Head.

«Ce système d’alternance recyclage-déchets est la principale préoccupation des gens. Ils craignent que de garder leurs ordures ménagères une semaine supplémentaires occasionne des odeurs. Mais ça ne pose pas d’inconvénient majeur dans les communautés où ça a été implanté, alors je ne vois pas pourquoi ce serait pire ici. Il faut simplement s’habituer à bien se débarrasser de ses déchets, bien emballer les restes, voire même envisager le compostage. Cela dit, les gens étaient généralement très fébriles face à l’arrivée de ce programme», indique M.Comeau.

La CSR-Restigouche a reçu et distribué ses 8000 bacs à recyclage au cours des dernières semaines. Ce chiffre ne comprend pas les communautés de Campbellton et Eel River Bar, qui ont décidé de ne pas joindre le programme à ce moment-ci, ni de Kedgwick, qui a demandé à ses citoyens de faire eux-mêmes l’achat de leurs bacs.

Avec ce programme, la CSR estime pouvoir ramasser environ 1300 tonnes de matières recyclables par année, 2000 lorsque Campbellton et Eel River Bar joindront le programme. «Actuellement, on collecte entre 300 et 350 tonnes de recyclables par année. On va donc récolter en un an ce qui ordinairement nous en aurait pris quatre. Ça équivaut à 25 tonnes de matières chaque semaine qui ne prendra pas la direction du dépotoir. C’est bon pour l’environnement et ça prolonge la durée de vie du site d’enfouissement», souligne M. Comeau.

Le recyclage sera tout de même possible à Campbellton et à Eel River Bar. Jusqu’au moment de l’adhésion complète de ces municipalités, les citoyens pourront continuer d’utiliser les conteneurs communautaires. Tous les autres conteneurs ont pour leur part déjà été retirés jusqu’au commencement de la collecte à domicile, des réparations étant nécessaires à la station de transfert limitant les opérations.

«On a mis ce programme (conteneurs communautaires) en place il y a 15 ans, en 2003. Il a fait ses preuves. Les gens du Restigouche ont bien coopéré, mais c’est certain qu’on est dû pour passer à la prochaine étape et on a très hâte», exprime M. Comeau.

Des représentants de la CSR-Restigouche seront présents ce weekend à la Fête au village de Charlo afin de répondre aux questions des citoyens face aux programmes. Sinon ceux-ci peuvent s’informer auprès de leur communauté afin de vérifier les dates des sessions d’informations.