Une première réussie au Centre Avenir de Moncton

Le très attendu concert de Keith Urban, tout premier événement du nouveau complexe de Moncton, s’est déroulé sans accrocs. Tous les ingrédients étaient réunis pour une belle soirée.

Il fallait tout de même s’armer de patience pour pénétrer dans le Centre Avenir mercredi soir. Le concert affichait complet et une impressionnante file attendait les milliers d’admirateurs du chanteur country.

La file de visiteurs s’étendait bien au delà de l’esplanade située devant le centre Avenir. – Acadie Nouvelle: Simon Delattre
Les 8000 places ont été vendues pour le concert de Keith Urban au Centre Avenir. – Acadie Nouvelle: Simon Delattre

Un dispositif de sécurité renforcé a été mis en place par SMG Canada, l’entreprise qui assure la gestion du centre. Des agents équipés de détecteurs de métaux avaient la tâche de contrôler chacun des 8000 visiteurs.

Chaque visiteur a dû passer le contrôle de sécurité avant de rentrer à l’intérieur du Centre Avenir de Moncton. – Acadie Nouvelle: Simon Delattre

Il s’agit d’une expérience d’apprentissage pour tous les intervenants, souligne Bonnie Porter, directrice du marketing pour SMG Canada.

«C’est beaucoup d’organisation, mais on a une équipe avec beaucoup d’expérience qui est venue de nos autres installations, dit-elle. On a donné le contrat pour la sécurité à une entreprise locale.»

Caméra, drogue, objets encombrants ou tout objet pouvant servir d’arme restera à la porte. Les sacs à main et autres sacs permis ne doivent pas mesurer plus de 35 cm sur 35 cm sur 15 cm, et ils doivent pouvoir être rangés sous les sièges.

Finalement, presque tout le monde a pu rentrer avant le début du spectacle. Une fois à l’intérieur, il est impossible de sortir et de pouvoir entrer de nouveau.

C’est dans une salle bouillante bombardée d’effets de lumières que l’artiste est entré sur scène.

Keith Urban sur la scène du nouveau Centre Avenir. – Acadie Nouvelle: Simon Delattre
Keith Urban en a mis plein la vue au Centre Avenir. – Acadie Nouvelle: Simon Delattre

Bonnie Porter croit que la grande majorité du public en a retiré une bonne expérience.

«Je n’ai entendu que de bons commentaires, assure-t-elle. C’est bien que ça se soit bien passé parce que c’est le plus grand événement qu’on peut organiser.»

En l’absence de stationnement à l’exception de quelques places pour les personnes à mobilité réduite, les visiteurs devaient bien planifier leur trajet.

Julie Boudreau a opté pour l’autobus.

«Je ne voulais pas me retrouver pognée dans le trafic après le concert, c’est moins de trouble de même», souffle la jeune femme.

Lors des événements de grande ampleur, Codiac Transpo mettra à disposition cinq à six autobus supplémentaires sur la ligne verte et la ligne bleue. Le service sera gratuit après 22h. L’objectif est d’aider les spectateurs à quitter rapidement les lieux après le spectacle.

Alain LeBlanc, lui, a décidé de prendre une bonne marche nocturne.

«Le monde à Moncton a de la misère à marcher, ça ne fait pas partie de la culture», lance-t-il.

De son côté, James White a pu trouver une place pour son véhicule à moins de 10 minutes à pied.

«Je ne sais pas comment ça va se passer pour sortir, on verra bien!»

Pour les prochains événements, la Ville de Moncton invite la population à consulter le site Internet mameilleureoption.ca qui propose différents trajets et modes de transports pour se rendre au complexe.

La municipalité affirme que plus de 3300 espaces de stationnement se trouvent dans un rayon de 10 minutes de marche.

Le groupe Chicago sera le prochain à se produire au Centre Avenir, samedi. Les Wildcats de Moncton y disputeront leur premier match le 28 septembre contre les Sea Dogs de Saint-Jean.