L’ouragan Florence a touché terre en Caroline du Nord

L’ouragan Florence a touché terre en Caroline du Nord vendredi matin.

Ses vents soutenus soufflent à 150 kilomètres/heure, mais des bourrasques de 180 kilomètres/heure ont été enregistrées au large. Une onde de tempête destructrice est poussée plusieurs kilomètres vers l’intérieur des terres.

Une soixantaine de personnes ont dû être secourues d’un motel qui a commencé à s’effondrer au plus fort de la tempête. Des résidants qui avaient refusé d’évacuer ont aussi lancé des appels au secours.

Des débris arrachés par le vent volent dans tous les sens. Les rues côtières ont été inondées par l’eau de mer et des dizaines de milliers de personnes sont privées d’électricité. Les météorologues mettent en garde contre des inondations « catastrophiques » le long des cours d’eau, loin des côtes des Carolines.

En début de journée vendredi, Florence se trouvait à seulement 10 kilomètres à l’est de Wilmington, en Caroline du Nord, et elle se déplaçait à 9 kilomètres/heure.

Des vents ayant la puissance d’un ouragan étaient ressentis à 150 kilomètres de son oeil et des vents ayant la puissance d’une tempête tropicale à 315 kilomètres.

Les experts préviennent que l’assaut de Florence pourrait durer pendant plusieurs jours. Non seulement l’ouragan s’est-il pratiquement immobilisé, mais suffisamment de ses vents tourbillonnent au-dessus de l’eau chaude pour continuer à lui fournir du carburant.

Une bouée au large de la Caroline du Nord a mesuré des vagues de près de dix mètres. Emerald Isle, aussi en Caroline du Nord, se trouvait sous 1,9 mètre d’eau.