Une garderie ferme sans préavis à Tracadie

L’incertitude continue de régner à la garderie Les ApprenP’tits de Tracadie. Mardi matin, les employées de la garderie se sont buté à une porte cadenassée à leur arrivée. Selon une note apposée sur la porte, c’est un non-paiement du loyer qui a motivé la décision du propriétaire de l’édifice de passer aux actes.

Depuis combien de temps le loyer n’a pas été payé? Puisque le dossier est encore chaud, le propriétaire de l’édifice n’a pas trop souhaité en dire davantage pour l’instant.

Les responsables de la Coopérative Éducafun, qui gère la garderie, n’ont pas donné de suite à nos demandes d’entrevue.

Le dossier a cependant été pris en main par la Coopérative de développement régional (CDR Acadie), confirme Anik Charbonneau, agente de communication à la CDR Acadie.

«À la suite de ces événements, la CDR-Acadie s’est jointe pour aider à restaurer la garderie et les employés dans ces temps difficiles. Une rencontre avec ces derniers est prévue cette semaine afin de faire le point sur la situation», précise-t-elle dans un communiqué envoyé à l’Acadie Nouvelle.

Bien que les services de la garderie ont été suspendus pour la journée, l’intervention de la CDR Acadie a permis aux employées de regagner leur lieu de travail. La garderie demeurera fermée mercredi pour permettre à l’organisme de rencontrer les employés et rencontrer le propriétaire de l’immeuble.

«Nous souhaitons rouvrir la garderie dès que possible et assurer son bon fonctionnement.»

Selon Mme Charbonneau, aucun avis formel et procès juridique n’a été reçu par la coopérative.

D’ailleurs, malgré l’incertitude, le sort de la garderie est encore loin d’être coulé dans le béton.

«Fermer une coopérative est très complexe. Il doit y avoir un vote spécial lors d’une assemblée générale annuelle ou d’une assemblée générale extraordinaire, en présence du quorum, et les membres doivent y voter en faveur de la fermeture aux deux tiers des voix», ajoute Marc Henrie, directeur général de la CDR Acadie.

Démission en bloc du conseil d’administration

La machine à rumeurs concernant l’avenir des ApprenP’tits roule à plein régime depuis un certain temps au point où lundi soir, lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisme, les membres du conseil d’administration de la coopérative ont démissionné en bloc.

De nouveaux administrateurs ont été élus par la suite pour prendre la relève. La CDR Acadie espère ajouter quelques nouveaux membres au conseil d’administration prochainement.

La semaine dernière, plusieurs parents se sont rués pour trouver une nouvelle garderie pour leurs enfants après qu’une rumeur d’une fermeture imminente ait été relayée sur les réseaux sociaux. Une lettre adressée au conseil d’administration de la Coop Educafun avait été mal interprétée. Un membre du personnel a ensuite contacté les parents pour leur dire que la garderie fermait ses portes le jour même.

«Les employés avaient la certitude que la garderie et leur emploi étaient en jeu et ont transmis plusieurs messages de fermeture, notamment sur les médias sociaux, mais la garderie et les emplois n’étaient pas en danger à cet instant. Le conseil d’administration a été avisé en fin de journée seulement de la situation.»

Le mal avait cependant déjà été fait. Du jour au lendemain, le nombre d’enfants qui fréquentent la garderie est passé de 40 à 8. Plusieurs ont réussi à placer leurs bambins dans de nouvelles garderies de la région.

«On s’est tourné de bord pour trouver une nouvelle garderie. C’était la panique!», nous a raconté une mère de famille qui ne voulait pas être identifiée.

Cette journée avait été très stressante pour l’ensemble des parents, affirme-t-elle.

«Je sais que mon conjoint était tout à l’envers, je l’étais aussi. Je peux seulement imaginer ce que les autres parents ont vécu de leur côté. Ce sont nos enfants et on ne veut pas les envoyer n’importe où. On veut s’assurer qu’ils sont bien.»