Élections 2018: légère hausse du taux de participation

Environ 8400 personnes de plus qu’il y a quatre ans ont exercé leur droit de vote lors des élections provinciales de lundi.

Selon les données préliminaires d’Élections NB, 67.1% des personnes inscrites ont voté cette année; une hausse de 2,5 points de pourcentage par rapport aux élections précédentes. C’est cependant moins qu’en 2010. À l’époque, 69,6% des électeurs avaient participé au scrutin.

La circonscription de Shippagan-Lamèque-Miscou remporte à nouveau la palme du meilleur taux de participation. 79.6% des électeurs inscrits se sont présenté aux urnes, soit 2,9 points de plus qu’en 2014.

Les électeurs se sont aussi déplacés en masse dans Caraquet (78,1%), Miramichi-Sud-Ouest-Baie-du-Vin (75,13%) et Fredericton-Grand-Lake (75,08%).

À l’opposé, c’est dans Saint-Jean-Havre que les citoyens ont le moins voté. À peine plus d’un électeur sur deux (54,1%) s’est rendu aux urnes dans cette circonscription de la ville portuaire.
Les élections n’ont pas non plus fait courir les foules dans Portland-Simonds (54,5%), une autre circonscription de Saint-Jean, ainsi que dans Moncton-Sud (57,5%) et Moncton-Sud-Ouest (57.8%).

C’est le ministre libéral sortant Roger Melanson dans Dieppe qui a remporté la plus importante majorité des élections avec 71,6% de la faveur populaire et plus de 4000 voix d’avance sur son plus proche adversaire.

Les trois autres majorités les plus importantes ont été aux libéraux Brian Kenny dans Bathurst-Ouest-Beresford (67.5%), Jean-Claude D’Amours dans Edmundston-Madawaska-Centre (66,6%) et Daniel Guitard dans Restigouche-Chaleur (66%) .

Leur collègue, le vice-premier ministre sortant Stephen Horsman a dû quant à lui se contenter de la plus petite majorité de ces élections avec seulement 31,6% des suffrages dans Fredericton-Nord.

Les autres majorités les plus faibles reviennent aux progressistes conservateurs Dominic Cardy dans Fredericton-Ouest-Hanwell (31,8%) et Mary Wilson dans Oromocto-Lincoln-Fredericton (32.0%), ainsi qu’au libéral Gerry Lowe dans Saint-Jean-Havre (32,9%).

DÉPOUILLEMENTS JUDICIAIRES EN VUE

Des dépouillements judiciaires pourraient avoir lieu dans plusieurs circonscriptions où très peu de voix séparent le gagnant du challenger.

Gerry Lowe dans Saint-Jean-Havre ne l’a remporté que par dix voix sur le progressiste-conservateur Barry Ogden alors que Megan Mitton du Parti vert n’a reçu que onze voix de plus que le libéral Bernard LeBlanc dans Memramcook-Tantramar.

Selon la loi électorale, un dépouillement judiciaire a automatiquement lieu dans les circonscriptions remportées par 25 voix ou moins, à condition que quelqu’un en fasse la demande en Cour du banc de la Reine.

Le Parti progressiste-conservateur a déjà indiqué qu’il allait demander un dépouillement judiciaire dans Saint-Jean-Havre. Pour ce faire, les bleus devront attendre jusqu’à vendredi lorsque les résultats seront rendus officiels par Élections NB. Ils auront alors jusqu’au 2 octobre pour déposer leur demande de dépouillement judiciaire.

Le Parti libéral n’a pas indiqué s’il avait l’intention de demander un dépouillement judiciaire dans Memramcook-Tantramar.

Shippagan-Lamèque-Miscou, Miramichi-Sud-Ouest-Baie-du-Vin et Oromocto-Lincoln ont toutes été remportées par le Parti progressiste-conservateur par moins de 100 votes.