Une partie du toit d’une église emportée par le vent

À Pigeon Hill, sur l’île Lamèque, la population est habituée aux rafales de vent, mais le week-end dernier, les bourrasques étaient tellement fortes qu’une plaque en tôle s’est détachée du toit de l’église Saint-Pie-X.

De forts vents ont récemment balayé plusieurs régions du Nouveau-Brunswick. Selon Environnement Canada, la vitesse du vent a atteint environ 65 km/h dans la région des îles Lamèque et Miscou.

«Les vents étaient tellement forts, qu’on avait de la peine à se tenir debout!», lance Jackie Plourde, adjointe en pastorale à la paroisse Saint-Pierre, qui gère les églises des îles Lamèque et Miscou.

Les réparations doivent cependant commencer au cours des prochains jours. Les travaux seront couverts par les assurances, informe Mme Plourde.

«Ce sera tout reconstruit. La partie endommagée sera refaite en neuf et ils vont solidifier l’autre côté aussi.»

Par pur hasard, les dégâts et la nécessité d’effectuer des réparations sont survenus alors que la paroisse s’apprête à rénover la façade de l’église de Pigeon Hill.

Grâce aux profits de la loterie Chasse à l’As, les vitraux de la façade seront remplacés par une fenêtre en forme de croix.

«C’est plus simple. La grande vitrine faisait qu’il faisait plus froid en hiver et en été, il faisait chaud. Le soleil rentre en plein là-dedans.»

Au cours des derniers mois, les profits de la Chasse à l’As ont permis à la paroisse Saint-Pierre d’effectuer plusieurs travaux à Pigeon Hill. Le cimetière à l’arrière de l’église a récemment été embelli et réparé.

Les planchers ont aussi été rénovés avec l’ajout de nouveaux tapis et de tuiles en céramique.

Dans le sous-sol, une partie de la cuisine sera bientôt rénovée et d’autres fenêtres seront remplacées.

Ailleurs dans la paroisse, le clocher de l’église de Lamèque est en train d’être réaménagé. Les derniers travaux majeurs sur le clocher remontent à il y a plus de 60 ans.