Environnement: Irving devra payer une amende de 3,5 M$

Irving Pulp & Paper devra payer une amende de 3,5 millions $ après avoir plaidé coupable mardi à trois accusations de déversement d’effluents dans la rivière Saint-Jean, riche en poissons.

La compagnie a déclaré dans un communiqué que son usine située à proximité de l’attraction touristique Reversing Falls à Saint-Jean n’était pas conforme aux normes de la Loi sur les pêches fédérale.

L’accord de tribunal proposé nécessiterait également l’installation d’une usine de traitement des effluents de plusieurs millions de dollars.

Irving a déclaré que les autorités fédérales avaient reconnu qu’il n’y avait aucune preuve que les poissons avaient été tués par le rejet – mais avait indiqué que l’entreprise avait échoué à un test requis pour la survie de la truite dans les effluents de l’usine.

Une partie des sanctions ira à la conservation et à la recherche sur le saumon atlantique.

Les accusations ont été portées pour la première fois le 1er novembre 2016.

La porte-parole d’Irving, Mary Keith, avait déclaré à l’époque que les accusations «avaient trait à des questions autodéclarées» par la société.

La société a déjà été condamnée à des amendes pour avoir pollué la rivière Saint-Jean en 1999, en 2009 et en 2010.

Mark Mosher, vice-président d’Irving Pulp & Paper, a déclaré dans un communiqué de presse mardi que cette décision marquait une «journée difficile» pour les 375 employés de la société, affirmant que «la protection de l’environnement était et reste notre priorité absolue».

Selon le communiqué, la société «a travaillé dur pour respecter et dépasser toutes les réglementations environnementales» et envisage de se conformer aux décisions de la cour.

«Nous respectons la décision du tribunal et veillerons à ce que l’usine respecte les directives strictes établies dans le jugement», a déclaré M. Mosher.