Deux mois sans eau potable à Bouctouche

L’avis de bouillir l’eau à Bouctouche, émis la semaine dernière, doit rester en vigueur jusqu’à la fin novembre. La municipalité doit terminer la réfection de son réservoir d’eau avant de pouvoir lever l’avis.

Les résidents de Bouctouche devront patienter quelques semaines encore avant que soit levé l’avis de bouillir l’eau.

Toute eau destinée à la consommation, à la préparation de lait maternisé et de jus, à la fabrication de cubes de glace, au lavage des fruits et légumes, à la cuisson et à l’hygiène dentaire doit être «bouillie à forte ébullition pendant une minute».

L’avis de bouillir l’eau a été ordonné la semaine dernière par le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick en raison d’une chute de pression dans le système d’eau de la municipalité.

«On ne connait pas exactement la cause. On pense que c’est une jauge qui ne fonctionnait pas bien dans le système, ce qui a provoqué une panne d’eau pour tous les citoyens de Bouctouche pendant une dizaine de minutes. Cela nous laisse conclure qu’il y a eu une chute de pression», explique Émilie Doiron Gaudet, directrice générale par intérim de Bouctouche.

Bien que des bactéries n’aient pas été détectées, le risque n’est pas nul.

Le ministère demande à la ville de faire circuler de l’eau à haute pression dans son système afin de rincer les tuyaux avant que l’avis de faire bouillir l’eau soit levé. Or, comme la Ville effectue des travaux majeurs de réfection à son réservoir d’eau depuis août, elle n’a pas les moyens d’effectuer un tel rinçage.

Les travaux au réservoir de la rue McLaughlin se poursuivent jusqu’en novembre. La municipalité prévoit que tout sera de retour à la normale avant décembre.

«On est en train de repeindre notre réservoir d’eau depuis la fin août. On considérait d’émettre un avis de bouillir l’eau dès le départ, mais le ministère de la Santé nous a informés que ce n’était pas nécessaire. On a réussi à avoir un mois sans avis de bouillir, mais on savait que s’il y avait un problème, on ne pourrait pas flusher (rincer) nos lignes d’eau convenablement parce qu’on travaille avec des pompes sous pression», explique Mme Doiron Gaudet.

Les adultes, les adolescents et les enfants plus âgés peuvent prendre leur douche, leur bain ou se laver en utilisant l’eau du robinet à Bouctouche. La municipalité demande cependant que les enfants plus jeunes et les bébés soient lavés à l’éponge, et qu’on s’assure qu’ils n’avalent pas d’eau. La vaisselle et les vêtements peuvent être lavés dans l’eau du robinet, à la main ou à la machine.

La municipalité demande aussi aux citoyens de limiter leur consommation d’eau jusqu’à ce que l’avis soit levé.

Mme Doiron Gaudet a affirmé que si tout se déroule comme prévu, l’avis de bouillir l’eau pourrait être levé avant la date prévue du 30 novembre.