Richibucto: le projet d’éolienne de 198 mètres a le vent dans les voiles

Après avoir pris du retard en 2018, le projet d’éolienne de 198 mètres à Richibucto progresse a le vent dans les voiles. Il pourrait alimenter 900 maisons en énergie verte dès l’automne 2019.

L’entreprise responsable du projet, Natural Forces, avait l’intention de mettre en marche son éolienne à turbine unique de 3,8 mégawatts près du parc industriel de Richibucto dès cette année. L’échéancier a cependant été repoussé en raison d’une étude d’impact environnemental plus lente que prévue.

Le 28 août, le groupe d’Halifax a enfin obtenu le feu vert pour commencer la construction.

«Ça faisait un bout de temps que le Nouveau-Brunswick n’avait pas vu l’installation d’une nouvelle éolienne dans la province. Certains départements gouvernementaux avaient donc quelques questions additionnelles. Mais nous avons franchi cette étape (l’étude d’impact environnemental) et nous allons de l’avant», a expliqué la porte-parole, Katherine Dorey.

L’équipe de Mme Dorey a commencé la construction des routes menant au site de l’éolienne au début du mois.

Elle prévoit que cette phase se terminera avant la fin octobre, après quoi les travailleurs prendront une pause pour l’hiver.

Au printemps, les constructeurs se remettront à l’oeuvre, effectuant des travaux préparatoires.

Durant l’été 2019, les citoyens de Richibucto verront probablement arriver l’éolienne, pièce par pièce. La structure aura un mât de 135 mètres et des pales de 63 mètres.

Si tout se déroule comme prévu, l’éolienne commencera à tourner à l’automne et jusqu’à 900 maisons de la région pourraient être alimentées en énergie verte.

«Moins de risques de collisions avec les oiseaux»

L’éolienne du «Richibucto Wind Project» sera installée sur un emplacement situé à trois kilomètres au sud-ouest des limites de la ville. Il a été choisi après que des tests, effectués en 2017, aient déterminé qu’il y avait suffisamment de vent et que la température ainsi que l’humidité étaient propices pour une turbine.

Amy Pellerin, ingénieure chez Natural Forces, a expliqué à l’Acadie Nouvelle que l’entreprise a opté pour un modèle de turbine unique afin de réduire l’impact sur l’environnement.

«On aura moins besoin de toucher de boisés et il y aura moins de risques de collisions avec les oiseaux.»

Natural Forces mène son projet à Richibucto en collaboration avec la Première Nation Pabineau, au sud de Bathurst.

Sa construction s’effectue dans le cadre du programme de production intégrée d’Énergie Nouveau-Brunswick, un programme qui soutient des projets d’énergie renouvelable sur des propriétés locales.

En 2017, Natural Forces a signé une entente d’achat d’électricité de 25 ans avec la société d’État.

En plus de son projet dans le comté de Kent, Natural Forces souhaite construire six à douze éoliennes près de Sussex.

Une étude d’impact environnemental est en cours pour le projet qui permettrait d’alimenter près de 5000 maisons en énergie verte. Il pourrait être en service avant la fin de 2019.

Natural Forces mène ce projet, le «Wocawson Energy Project», en collaboration avec la Première Nation de Tobique.