Ligne Océan: retour de la navette Gaspé-Campbellton

Les Gaspésiens du côté sud de la péninsule qui désirent prendre le train durant la période des Fêtes pourront à nouveau profiter du service de navette Gaspé-Campbellton afin de faciliter leurs déplacements.

La Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (RÉGIM) vient en effet d’annoncer qu’elle allait reconduire ce projet pilote pour une deuxième année consécutive. Ce dernier consiste, rappelons-le, à coordonner un transport par autobus jusqu’à la gare de Campbellton et à le synchroniser avec le service ferroviaire de la ligne Océan de Via Rail (direction Montréal).

La gare de Campbellton constitue l’arrêt le plus près pour cette clientèle puisque les trains passagers de Via Rail n’empruntent plus ce réseau. Le service de navette permet ainsi aux Gaspésiens d’utiliser ce mode de transport.

Comme pour l’an dernier, l’initiative sera étalée sur un peu plus de deux semaines durant la période des Fêtes, plus précisément du 19 décembre au 5 janvier, ce qui représente une dizaine d’aller-retour.

Le service vise notamment les communautés de Nouvelle et de Gaspé. Le départ de la navette se fait de Gaspé et elle s’arrête aux anciens points de services du transporteur ferroviaire dans cette partie de la baie. Ainsi, avec ce projet, les usagers qui voudront quitter la région pour le temps des Fêtes – ou au contraire qui voudront y venir – pourront désormais sélectionner des destinations gaspésiennes.

En fonction pour une première fois l’an dernier, le système de navettes Gaspé-Campbellton a été utilisé par 204 Gaspésiens, soit légèrement en deçà des attentes.
En terme monétaire, on parle d’un revenu de 8300$ alors que l’objectif était 10 000$. Cela dit, ces données n’ont visiblement pas découragé la RÉGIM de répéter le projet.

«On voit qu’il y a encore une volonté de la part des gens de la Gaspésie de prendre le train. On a donc décidé de tester à nouveau le marché», explique Daniel Côté, maire de Gaspé et président de la RÉGIM.

M. Côté considère les chiffres du premier hiver comme de bons indicateurs que la demande est viable.

«Notamment parce qu’on les a atteints sans grande promotion et qu’on s’y est pris un peu à la dernière minute. Cette année, on se prend d’avance et on fait le pari que les usagers qui ont utilisé le service la première fois vont répéter l’expérience et aussi que l’on sera en mesure d’augmenter l’achalandage», ajoute le maire.

M. Côté n’exclut d’ailleurs pas d’ajouter d’autres dates durant l’année si les résultats sont encore meilleurs que les précédents.

«On pourrait penser, par exemple, à mettre un tel service en place pendant l’été, ou à tout le moins pendant les semaines les plus achalandées au niveau touristique. Et puis si ça fonctionne, pourquoi pas lors de longs week-ends ou de la période de relâche étudiante. Il existe un potentiel de croissance pour cette initiative», souligne-t-il.

Ceci étant dit, M. Côté voit ce système de navette Gaspé-Campbellton comme étant temporaire, c’est-à-dire jusqu’à ce que le train puisse rouler à nouveau de lui-même jusqu’à sa ville.

«Le chemin (jusqu’à Gaspé) doit être rénové d’ici 2022-2023 et Via Rail s’est dite ouverte à ramener un véritable service passager sur notre tronçon. Avec l’initiative actuelle, on met en quelque sorte la table pour un retour du train en Gaspésie. On développe une clientèle, on maintient l’intérêt pour ce mode de transport», explique-t-il.

Les passagers désirant utiliser ce service pourront faire la réservation de la navette et l’achat des billets de train directement sur le site Web de Via Rail.