20 cm de neige, -23 degrés par endroit et une autre tempête à l’horizon

Grand-Sault a reçu le plus gros de la neige apportée par la tempête qui a balayé le Nouveau-Brunswick dans la nuit de mardi à mercredi. Maintenant, une autre tempête hivernale se dirige vers la province et devrait donner lieu à de bonnes accumulations.

La tempête a laissé 23 cm de neige dans la région de Grand-Sault et environ 20 cm dans la Péninsule acadienne, tout comme à Bathurst. Miramichi a reçu 15 cm. Plus au sud, Saint-Jean et Moncton ont reçu quelques centimètres de neige avant que le tout se change en pluie verglaçante et ensuite en pluie.

Cette tempête de neige a été suivie par de forts vents. Des rafales à 97 km/h ont été enregistrées à Bathurst mercredi matin. Ces bourrasques ont entraîné de nombreuses pannes d’électricité dans la province. Plus de 7500 clients d’Énergie NB étaient sans courant à 10h30 mercredi. La majorité étaient dans les régions de la Péninsule acadienne et Miramichi.

Toutes les écoles du District scolaire Nord-Est ont par ailleurs été fermées pour la journée mercredi en raison du mauvais temps et des routes glissantes. L’Université de Moncton, campus de Shippagan, a elle aussi été fermée pour la journée.

À 19h30, plus de 12 000 clients d’Énergie NB était sans électricité. Les régions de Moncton, de la Péninsule acadienne et de Chaleur sont les plus touchées. D’ailleurs, un centre de réchauffement a été aménagé à l’hôtel de ville de Caraquet pour que les citoyens affectés «puissent se réchauffer et recharger leurs téléphones, tablettes et autres…». Il sera ouvert jusqu’à minuit et il rouvrira à 6h jeudi matin si nécessaire.

Les intempéries ne sont pas terminées. Quoiqu’il y a encore un peu d’incertitude, Environnement Canada prévoit plus de 15 cm de neiges sur la majorité de la province vendredi. Seule la région d’Edmundston devrait y échapper.

«Malheureusement, on doit s’attendre à une autre tempête de neige au Nouveau-Brunswick vendredi. Les précipitations vont probablement rester sous forme de neige pour la plupart des régions de la province», a avancé Jill Maepea, météorologue pour Environnement Canada.

L’hiver semble frapper plus tôt qu’à la normale cette année. Déjà à Bathurst, mercredi matin, le mercure indiquait -11 degrés et un refroidissement éolien de -23. Dans le jour, la normale est de 3 degrés et le soir de -3 à ce temps-ci de l’année. Edmundston était le point le plus froid de la province mercredi matin avec une température de -12 degrés et refroidissement éolien de -23.

C’est donc bien en dessous des normales saisonnières. Jill Maepea croit cependant que nous avons été gâtés par les températures plus chaudes que la normale des automnes passés. Ces données auraient gonflé les normales saisonnières.

«Selon les archives et toutes les statistiques, c’est presque normal, dit-elle. Sur 100 ans, ce n’est pas une grosse différence.»

La météorologue reconnaît néanmoins que c’est froid pour un 14 novembre et pour l’automne en général.

«Cette année, depuis la mi-octobre, c’est sous la normale. C’est une tendance qui va continuer pour les prochains dix jours»

L’Almanach du vieux fermier prévoit un hiver plus froid et des précipitations plus abondantes au Nouveau-Brunswick cette année. Ça ne fait donc que commencer.