Shippagan souhaite détruire son «vieil aréna»

Le vieil aréna de Shippagan, voisin du centre Rhéal-Cormier, n’en a plus pour bien longtemps, après plus de 50 ans d’existence.

Il n’y a déjà plus de glace à l’intérieur depuis bon nombre d’années. La démolition est la prochaine étape, selon la mairesse Anita Savoie Robichaud.

«Les coûts d’assurance sont trop élevés. On proposera prochainement la démolition.»

La municipalité devra faire son deuil de cet édifice, qui est dans le paysage depuis les années 1960.  Les coûts des réparations nécessaires pour une remise en état seraient beaucoup trop élevés. De toute façon, la bâtisse représente un si grand danger «que personne ne peut travailler à l’intérieur», dit la mairesse.

L’infrastructure est actuellement utilisée comme entrepôt municipal. Plusieurs objets prendront la direction des ordures s’ils n’ont plus aucune utilité.

Les autres seront transportés dans une nouvelle infrastructure.

Inauguré en 1962 par nul autre que Maurice Richard, l’aréna avait été rebaptisé Rhéal-Cormier en 1974 en hommage à un bénévole de longue date de la municipalité. Après la construction du nouveau Centre Rhéal-Cormier en 1989, l’aréna est finalement devenu un entrepôt municipal.

La Ville étudie justement la possibilité de construire un nouvel entrepôt sur le terrain qui serait laissé vacant par la destruction du vieil aréna. Des fonctionnaires municipaux se penchent sur la question.

Les élus sauront bientôt «si le prochain budget permettra de construire une nouvelle infrastructure».

Habituellement, le budget municipal est déposé en décembre.