Fuite de gaz au centre-ville de Fredericton: situation sous contrôle

Une fuite de gaz naturel a paralysé une partie du centre-ville de Fredericton, mercredi matin.

Les résidents et les travailleurs du secteur ont dû évacuer leurs immeubles vers 9h15 à la suite du bris d’une conduite sur un chantier de construction. Une forte odeur de gaz régnait alors sur les lieux.

Les policiers, les pompiers et des employés de l’entreprise Enbridge Gaz sont rapidement intervenus.

Les activités du gouvernement ont été perturbées en matinée. Une conférence de presse du ministre des Finances, Ernie Steves, a notamment été annulée.

L’ordre d’évacuation a été levé par les autorités quelques minutes après midi. Une employée du Tim Hortons du coin s’est heurtée à des véhicules d’urgence et à des rubans de sécurité en se présentant au travail vers 10h30.

«J’ai vu les camions de pompiers, je me suis dit que c’était peut-être un feu. J’ai regardé autour et je n’ai pas vu de fumée», a raconté Hilary Morrow.

«Quand j’ai vu les rubans de sécurité je me suis dit “ça, c’est mauvais signe”. J’ai téléphoné au magasin, mais il n’y avait pas de réponse.»

Selon une porte-parole d’Enbridge, les employés de l’entreprise ont réussi à retirer le gaz de la conduite vers 12h05, éliminant ainsi le risque pour la population et les travailleurs.

Des équipes étaient toujours sur place en début d’après-midi pour réparer la conduite. Le service aux clients d’Enbridge n’a toutefois pas été interrompu.

L’entreprise et les autorités n’ont pas donné de détails sur les causes exactes de l’accident.

Le chantier de construction de l’édifice du Centenaire où s’est produite la fuite est situé à quelques pas de l’Assemblée législative et du bureau du premier ministre. Deux hôtels se trouvent également tout tout près.

Une partie de l’édifice du Centenaire a été démoli au cours des derniers mois pour faire place à un nouveau palais de justice.