Il y aura un nouveau pont «le plus rapidement possible», dit Gauvin

Le vice-premier ministre Robert Gauvin promet d’«accélérer le processus» en vue de la construction d’un nouveau pont entre Shippagan et Lamèque «le plus rapidement possible».

M. Gauvin s’est fait rassurant vendredi au sujet de ce dossier chaud dans sa circonscription malgré les propos tenus la veille par son premier ministre.

Le député de Shippagan-Lamèque-Miscou a réitéré sa promesse électorale pour un nouveau pont afin de remplacer la structure vieillissante qui a déjà dépassé sa vie utile.

«Je tiens à dire aux gens de la circonscription de Shippagan-Lamèque-Miscou que je n’ai aucune inquiétude. Nous voulons accélérer le processus pour avoir un nouveau pont le plus rapidement possible», a-t-il indiqué après la période de questions.

Jeudi, le premier ministre Blaine Higgs avait déclaré qu’une étude de la structure du pont levant était nécessaire avant de pouvoir déterminer si un nouveau pont était nécessaire ou si des réparations pourraient suffire.

Le précédent gouvernement libéral avait promis avant les élections que la construction d’un nouveau pont commencerait en 2022. Les travaux de conception ont déjà commencé.

Le tracé préliminaire du nouveau pont a été présenté à la population de la région en juin.

Robert Gauvin n’a pas été en mesure d’expliquer l’ambivalence manifestée la veille par son chef.

«Moi, je vous dis que nous sommes passés sous le pont. Nous allons attendre les faits, mais je n’ai aucun doute dans mon esprit que l’analyse va nous demander un nouveau pont.»

«Je sais qu’il y a eu une étude de faite et une recommandation en 2016 de bâtir un nouveau pont. Maintenant, une étude de la structure n’a jamais été faite. Nous voulons le faire au mois de janvier pour accélérer le processus.»

Selon le directeur des communications du ministère des Transports et de l’Infrastrucure, Paul Bradley, de l’argent a été prévu au budget de capital 2019-2020 pour poursuivre les travaux de conception.

Robert Gauvin va même jusqu’à parler d’un début de construction en 2021 plutôt qu’en 2022, même si l’échéancier des libéraux avait été qualifié d’«agressif, mais réaliste» par un ingénieur du ministère cet été.

«La rapidité, la date que le pont va être terminé, c’est ça qui est important», a-t-il dit, vendredi.

Le pont de Shippagan qui a été construit en 1957 est le seul lien entre les îles Lamèque et Miscou et le reste de la Péninsule acadienne.

Au cours des dix dernières années, le pont a été fermé à de nombreuses reprises en raison d’accidents ou de rénovations.