30 jeunes francophones de moins de 30 ans à surveiller

L’Acadie Nouvelle vous présente aujourd’hui sa liste annuelle des 30 jeunes francophones néo-brunswickois de moins de 30 ans à surveiller. À noter qu’ils sont présentés sans ordre particulier et que nous avons – une fois de plus – complètement renouvelé notre liste. La plupart des photos qui illustrent l’édition 2018 sont des égoportraits que nous ont fait parvenir les jeunes, à notre demande. Les autres sont tirées de nos archives. Recherche et écriture: Pascal Raiche-Nogue

Pascale Landry  – Entrepreneure, 27 ans

Pascale Landry, originaire de Shediac, a ouvert la Boutique Caprice en 2017 au centre-ville de Moncton. Cette jeune entrepreneure se donne comme mission de sensibiliser les gens de la région à la surconsommation en y vendant des vêtements seconde main pour femmes. Elle s’est aussi démarquée ces derniers temps en organisant des marchés d’hiver avec des commerces voisins et un échange de vêtements lors du Jour de la Terre.

Dominique Léger – Responsable de la programmation du FICFA, 26 ans

Cette passionnée du septième art –détentrice d’un baccalauréat en études cinématographiques de l’Université Concordia– a été nommée au poste de responsable du Festival du cinéma francophone en Atlantique en février dernier. Avant de se voir confier ces importantes responsabilités, elle a été chargée de projet au FICFA pendant deux ans. La première édition de l’événement annuel depuis son entrée en fonctions, en novembre, a été couronnée de succès.

Yasser Al Asmi – Étudiant, 18 ans

Cet étudiant au diplôme des sciences de la santé à l’Université de Moncton a un parcours inspirant. Arrivé au Canada en 2016 avec sa famille, ce jeune originaire de la Syrie a fait ses études secondaires en anglais. Il a ensuite décroché la prestigieuse bourse Roméo-LeBlanc de l’U de M, remise à l’élève issu d’une école anglophone de l’Atlantique qui a obtenu la plus haute moyenne générale. Yasser Al Asmi est très impliqué dans sa communauté à titre de bénévole à la coop La Bikery et au CAFi. Il aide aussi de nouveaux arrivants syriens à s’intégrer en leur donnant un coup de main avec la traduction.

Sarah Dennene – Avocate, 29 ans

Cette avocate établie à Fredericton est la directrice de la recherche, de l’éducation et de la sensibilisation au Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick. Elle est aussi impliquée auprès de la Clinique de réfugiés du Nouveau-Brunswick à titre de membre du conseil d’administration et est chargée de course à l’Université du Nouveau-Brunswick.

Pascale Rioux – Leader étudiante, 21 ans

Cette finissante au baccalauréat multidisciplinaire à l’Université de Moncton est impliquée de près dans le mouvement étudiant. Elle est la vice-présidente exécutive de la Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) pour l’année 2018-2019. Elle prévoit s’impliquer dans d’autres causes prochainement.

Christine Dupuis – Archiviste, 28 ans

Christine Dupuis est archiviste au Centre d’études acadiennes de l’Université de Moncton. Elle est aussi impliquée dans plusieurs causes qui lui sont chères. Elle est entre autres membre du comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019, membre du conseil d’administration de l’Association des scouts du Canada et vice-présidente de la Société historique acadienne.

Dominique Couture – Gestionnaire de projets, 24 ans

Au cours des dernières années, cette gestionnaire de projets a travaillé au sein des équipes du Festival Acadie Rock, du Centre culturel Aberdeen et des Jeux de la francophonie canadienne 2017. Elle oeuvre désormais chez Portfolio, une importante firme de relations publiques et de marketing basée à Moncton. Elle demeure impliquée dans sa communauté, notamment en donnant un coup de main afin d’organiser l’encan annuel du Centre culturel Aberdeen et en faisant du bénévolat afin d’aider à gérer le protocole lors d’événements.

Cédric Alexandre Doucet – Leader étudiant, 24 ans

Ce diplômé en sciences politiques originaire de Beresford est le président de la Fédération des étudiantes et des étudiants du Campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM). En parallèle de son implication au sein du mouvement étudiant, il poursuit ses études à l’Université de Moncton, où il est inscrit au baccalauréat en droit. Il est aussi membre du C.A. de la SANB et de la Coalition pour la santé mentale et le traitement des dépendances du Nouveau-Brunswick.

Judith Bourque – Étudiante, 19 ans

Depuis 2015, cette jeune de Dieppe – qui étudie la sociologie à l’Université de Moncton –  a été impliquée dans l’élaboration du budget participatif de la Ville de Dieppe. Son implication se poursuit, puisqu’elle participe à l’évaluation formelle du processus à titre de bénévole. Ces derniers temps, elle a aussi fait de l’animation pour la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick et a participé au comité jeunesse du Congrès mondial acadien 2019.

Kevin Mazerolle – Entrepreneur et éducateur, 27 ans

Originaire de Bas-Caraquet, cet éducateur est le propriétaire de Maz Tutorat, une entreprise basée à Dieppe. Il est aussi l’instigateur du projet d’école privée francophone dans le Grand Moncton, qui a été lancé en 2018. La future institution – qui vise notamment à répondre aux besoins d’élèves qui ont des difficultés d’apprentissage – pourrait ouvrir ses portes dès la rentrée 2019 si un nombre suffisant de parents sont prêts à débourser les milliers de dollars nécessaires pour y inscrire leurs enfants.

Ève Bourdon – Entrepreneure, 26 ans

Cette hygiéniste dentaire a créé son propre emploi et lançant Hygiène Dentaire Péninsule, une entreprise qui offre des soins d’hygiène dentaire mobiles dans la Péninsule acadienne. Elle traîne son équipement avec elle, ce qui lui permet de se rendre dans les résidences et dans les foyers de soins. Originaire de Shippagan, elle est diplômée de la Cité collégiale d’Ottawa.

Alexis Bourque – Auteur, comédien, 14 ans

Cet artiste de Grande-Digue se fait remarquer et a une belle feuille de route malgré son jeune âge. En 2018, il a lancé son premier livre, intitulé «Le journal d’un jeune auteur acadien». Il incarne le personnage de «Mouque» – qu’il a créé – depuis trois ans au Pays de la Sagouine. Alexis Bourque est aussi très impliqué à l’école, où il est membre du club de robotique et de l’équipe d’improvisation. En 2019, il espère terminer un roman fantastique de dragons sur lequel il travaille depuis quelques années.

Arielle Wyatt – Auteure et étudiante, 18 ans

Cette jeune auteur a remporté le volet jeunesse du Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie en 2017 à l’âge de 17 ans grâce à une nouvelle intitulée «276». Elle a récemment soumis une oeuvre à un autre concours d’écriture et poursuit ses études en éducation primaire au campus d’Edmundston de l’Université de Moncton.

Christine Griffin – Analyste des politiques, 26 ans

Passionnée de justice sociale et d’organisation communautaire, Christine Griffin est analyste des politiques au Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. Cette féministe engagée est étudiante à temps partiel à la maîtrise en administration publique à l’Université de Moncton. En 2019, elle prévoit compléter un projet de recherche (dans le cadre de ses études) sur l’accès à l’avortement dans les Maritimes.

Marika Drolet-Ferguson – Artiste et architecte, 29 ans

Architecte à son compte et photographe, Marika Drolet-Ferguson vient de connaître une année bien remplie. En plus de mener des projets de création architecturale pour ses clients, cette jeune originaire de Tracadie a participé au projet d’art public projet Images rémanentes (à Moncton), enseigné à l’Université de Moncton et à l’Université Laval et réalisé des résidences de création à Québec et à Sudbury.

Mathieu Lemieux – Étudiant, 24 ans

Originaire du DSL de Saint-Jacques, Mathieu Lemieux a été actif dans le mouvement étudiant au campus d’Edmundston alors qu’il y complétait un premier baccalauréat. Il est aujourd’hui inscrit au baccalauréat en droit au campus de Moncton et se prépare présentement à participer à un concours national de plaidoirie sur les droits linguistiques, en mars 2019 à Ottawa. Il veut retourner dans son patelin dès la fin de ses études, en avril, afin de participer son essor.

Philippe Gervais – Entrepreneur, 27 ans

Ce jeune entrepreneur de Moncton a lancé VALK Fermentation Inc., qui produit surtout du kombucha. En 2018, il a siégé sur plusieurs conseils d’administration d’organismes du secteur agroalimentaire et a oeuvré avec le  Centre d’accueil et d’accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick Il a récemment décidé de plonger à temps plein dans le monde des affaires et de consacrer toute son énergie à son entreprise.

Émilie LeBlanc – Entrepreneure, 27 ans

Originaire de Memramcook, cette diététiste de formation est la copropriétaire de Cielo Glamping Maritime, situé à Haut-Shippagan. Ce centre d’hébergement de luxe doté de cinq dômes et d’une salle de réception multifonctionnelle ouvrira officiellement ses portes le 25 janvier. Trois autres entreprises en démarrage louent des locaux sur place et ont pignon sur rue chez Cielo.

Frédéric LeBlanc – Étudiant, 19 ans

 

Jeune prodige des mathématiques, Frédéric LeBlanc étudie présentement à l’Université de Moncton. Dès sa première année, il a suivi des cours habituellement réservés aux étudiants de troisième et quatrième année. Dès son troisième semestre, il a remis un travail qualifié d’«équivalent à une thèse de maîtrise» par l’un de ses professeurs. Déjà sur sa lancée, il compte rester sur les bancs d’école jusqu’à l’obtention de son doctorat afin de devenir professeur universitaire.

Audrée Basque Goguen – Artiste, 18 ans

Cette auteure-compositrice-interprète de Tracadie a connu une année exceptionnelle en 2018. En mai, elle a remporté le concours Accros de la chanson dans la catégorie artiste solo. En septembre, lors du 50e Gala de la chanson de Caraquet, elle a remporté sept prix. Le mois suivant, elle a été couronnée dans deux catégories lors du Sommet de la chanson de Kedgwick. En 2019, elle prévoit commencer l’écriture d’un album, participer à d’autres concours et accompagner d’autres artistes à titre de musicienne.

Pascale Joëlle Fortin – Administratrice, 24 ans

Originaire de Saint-Quentin, elle est depuis peu la directrice générale de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB). Avant de décrocher ce poste, elle a obtenu un baccalauréat en comptabilité et une maîtrise en administration publique à l’Université de Moncton. Pendant ses études, elle a monté une feuille de route impressionnante en s’impliquant notamment au sein de divers comités, groupes et associations. Elle a notamment été vice-présidente interne de la FÉÉCUM.

Carol-Ann MacDonald – Athlète et étudiante, 22 ans

Cette coureuse est l’un des meilleurs espoirs de l’équipe de cross-country de l’Université de Moncton. En novembre, elle s’est classée 28e lors des championnats nationaux universitaires. Il s’agissait de la meilleure performance de l’histoire récente du Bleu et Or en cross-country. Étudiante en nutrition, elle fait aussi du bénévolat au CHU Dumont de Moncton avec les patients en soins prolongés et prévoit aller au Sénégal prochainement avec un petit groupe pour parler de nutrition.

Jessica Gagnon – Étudiante, 18 ans

L’année dernière, alors qu’elle était terminait ses études secondaires, cette jeune membre de la Première Nation Malécite du Madawaska a fait des présentations dans des classes de son école afin de parler de la culture autochtone. Elle a aussi participé à la création d’un livre collectif rassemblant les écrits de jeunes autochtones. Cette année, Jessica Gagnon étudie l’éducation primaire au campus d’Edmundston de l’U de M et a récemment fait une présentation sur les pensionnats autochtones dans le cadre d’un cours. L’expérience a éveillé chez elle le désir de refaire cette présentation dans des écoles de la province en 2019.

Émile Couturier – Leader jeunesse, 18 ans

Émile Couturier est le président de la Fédération des jeunes francophones du N.-B. (FJFNB) et étudie le génie à l’Université de Moncton. Il est le cofondateur de la campagne #WifiDansNosÉcoles, en faveur de d’internet sans fil dans toutes les écoles secondaires francophones de la province. Ces dernières années, il a siégé au sein du conseil d’administration de la Société Nationale de l’Acadie et a représenté les jeunes francos du Nouveau-Brunswick lors d’événements internationaux à en Suisse et en Arménie.

Christine Dubé – Agente d’artistes, 29 ans

Originaire d’Edmundston, Christine Dubé est aujourd’hui établie à Moncton. Elle a lancé Cool Cats Agency, une agence de gérance et de booking, en 2018. Elle représente déjà quelques artistes et groupes anglophones dont The Divorcees, The Gregories et Ryan Hillier. Elle est membre du conseil d’administration de l’Association de la musique de la côte Est et est la coordinatrice d’un nouveau projet de mentorat mis sur pied récemment par Musique NB.

Christien Savoie – Athlète, 26 ans

Cet athlète de Saint-Jean est l’un des meilleurs espoirs néo-brunswickois en arts martiaux mixtes. Il est présentement le champion chez les poids moyens (185 livres) du groupe Elite1 MMA et est invaincus chez les pros avec un fiche de six victoires, aucune défaite et aucun nul. Le 29 janvier à Moncton, il remontera dans la cage face à Alderic Keith. La ceinture des mi-moyens (170 livres) d’Elite1 MMA sera en jeu ce soir-là.

Olivier Hussein – Étudiant, 23 ans

Congolais d’origine et Acadien d’adoption, Olivier Hussein est établi à Dieppe. Il est étudiant en quatrième année au baccalauréat multidisciplinaire à l’Université de Moncton. Au cours des dernières années, il s’est impliqué sur plusieurs fronts sur le campus. En 2019, il va entre autres continuer à s’impliquer comme guide accompagnateur auprès de jeunes immigrants dans le cadre d’un projet du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick.

Maegan L. Levesque – Auteure, 13 ans

Cette jeune artiste d’Edmundston vient de signer un contrat avec les Éditions de la Francophonie afin de publier son premier roman. L’ouvrage s’intitule «Origine Dominique/Malia» et raconte l’histoire d’une adolescente qui tente d’éclaircir les circonstances entourant le décès de ses parents. Le livre devrait être publié au printemps 2019.

Patrick Talbot – Gymnaste, 15 ans

Ce jeune gymnaste de Quispamsis, près de Saint-Jean, est l’un des meilleurs espoirs de l’histoire de la province dans son sport. En avril 2018, il a participé à la Coupe internationale junior par équipe, à Berlin en Allemagne. En juillet, il a officiellement été nommé au sein de l’équipe nationale junior masculine.

Shane Larocque – Auteur-compositeur-interprète, 18 ans

Originaire de Campbellton, ce chanteur autodidacte fait son petit bout de chemin depuis quelque temps. On l’a notamment vu faire les premières parties de gros noms dans sa région au cours des dernières années. En 2018, il a lancé un premier EP intitulé «Réflexions». L’un des extraits de l’album, «Maladroit (Si tu m’aimes pu)», figure présentement au palmarès pop / rock de l’Association des radios communautaires acadiennes du Nouveau-Brunswick (ARCANB).