Incident à Dieppe: un policier a fait feu sur la tireuse

Une femme qui venait d’être impliquée dans un accident de la route a fait feu en direction de ceux qui sont venus à sa rescousse, samedi après-midi, à Dieppe. Elle a été arrêtée peu après.

Vers 14h25, des pompiers, des ambulanciers paramédicaux ainsi que des policiers se sont rendus sur les lieux d’une sortie de route qui s’était produite sur le boulevard Adélard-Savoie, près de l’Aéroport international du Grand Moncton. À leur arrivée, une femme a tiré des coups de feu dans leur direction.

Le secteur a été fermé à la circulation afin de garantir la sécurité des premiers intervenants et du public. Aucun des premiers intervenants n’a été blessé.

Après 45 minutes, les policiers ont réussi à lui mettre la main au collet. Elle a été amenée à l’hôpital pour être soignée, car elle a été blessée au cours de son arrestation.

Ses jours ne sont pas en danger. Dans un communiqué publié dimanche, la GRC confirme qu’un de ses membres a fait feu sur la conductrice.

Selon le sergent Nick Arbour, la personne impliquée est une femme de 25 ans, originaire de la Nouvelle-Écosse. Son identité n’a pas été divulguée et aucune autre charge n’a été déposée pour le moment.

Le boulevard Dieppe, le boulevard Ferdinand, le boulevard Adélard-Savoie et la rue Sylvio ont été fermés à la circulation pour la majeure partie de la journée de dimanche. Le Groupe des crimes majeurs de la GRC se charge de l’enquête en collaboration avec le service Codiac.

À la demande de la division du Nouveau-Brunswick de la GRC, l’Équipe d’intervention en cas d’incident grave de la Nouvelle-Écosse (SiRT), enquêtera sur les actions des policiers au cours de l’incident.

L’équipe d’intervention est un organisme indépendant chargé d’enquêter sur tous les incidents graves, y compris les décès, les blessures graves et les allégations d’agression sexuelle impliquant des membres des forces policières en Nouvelle-Écosse, bien qu’on lui demande parfois de contribuer aux enquêtes à l’extérieur de la province.

Julie Pondant, porte-parole de l’aéroport de Moncton, a déclaré que l’incident ne s’était pas produit sur le terrain de l’aéroport et que les opérations de l’aéroport n’avaient pas été affectées.

«Tous les départs et les arrivées ont eu lieu comme prévu», a-t-elle déclaré. «Il y a peut-être eu quelques légers retards.»