Bathurst fait la vie dure à des villes comme Londres, Paris et New York

La Ville de Bathurst est l’un des meilleurs endroits au monde où voyager en 2019, selon un sondage mené par Expedia, une importante société qui exploite plusieurs agences de voyages en ligne à travers le monde.

L’entreprise américaine a sondé 1000 Canadiens afin de déterminer où ils recommanderaient aux voyageurs de se rendre au cours de la nouvelle année.

Les réponses au sondage étaient des plus variées, les répondants suggérant Bathurst au même titre que des destinations de rêve comme Las Vegas, la Californie, Hope Town (Bahamas), Puerto Vallarta (Mexique) et la Toscane, en Italie.

S’ajoutent à cette liste des destinations canadiennes telles que Toronto, Montréal, Calgary et l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Expedia.ca souligne dans un blogue publié vendredi que de nombreux répondants ont recommandé de voyager à l’intérieur du Canada même, ceux-ci écartant du même coup les villes les plus visitées à travers le monde comme Hong Kong, Bangkok, Londres, Paris et New York.

C’est ainsi que des destinations canadiennes habituellement moins prisées des voyageurs, comme Bathurst, Brandon, Stratford, Deer Lake, Pincher Creek, Chatam-Kent, Dauphin, Harrison Hot Springs et Gulf Islands se retrouvent dans cette liste.

Un joyau caché

Au sujet de Bathurst, la blogueuse Jennifer Cuellar écrit que l’endroit doit être parfois considéré comme étant un joyau caché et qu’il a enfin la place qu’il mérite en apparaissant dans le sondage.

«Avec quatre saisons pittoresques et de nombreux sports de plein air, ce sera peut-être votre voyage préféré en 2019», écrit l’auteure.

Question d’agrémenter les vacances familiales, des activités de descentes en tube sur la rivière Nepisiguit chez Anne’s Tubing et un arrêt à la plage Beresford s’avèrent selon elle des choix judicieux.

Ces randonnées à pied, en raquettes ou en encore en canoë-kayak pouvant donner soif, la blogueuse suggère enfin de conclure les activités par une bière froide servie à la brasserie Four Rivers ou au Bootlegger, des endroits où l’idée de regagner le domicile serait vite oubliée.

«La population de Bathurst est agréable et charitable, les gens qui viendront nous visiter vont s’en apercevoir», a lancé Rickey Hondas, le maire adjoint de la municipalité qui compte près de 12 000 âmes.

Questionné à savoir si la conquête de la Coupe Memorial par le Titan d’Acadie-Bathurst au printemps dernier pourrait expliquer en partie cet intérêt soudain à l’endroit de la principale ville de la région Chaleur, l’élu municipal estime qu’il faut pousser les recherches encore un peu plus loin.

«Ç’a certainement contribué, il n’y a pas de doute! Mais il faudrait aussi ajouter à cette liste d’Expedia la plage Youghall qui est l’une des plus belles dans les Maritimes, la Marina, nos sentiers de motoneige et j’en passe… J’habite ici depuis 50 ans, Bathurst est tout simplement une perle», d’indiquer Rickey Hondas.

Selon lui, la nouvelle risque fort de meubler une partie des discussions qu’auront entre eux les élus lundi soir, lors de la réunion du conseil municipal.

«Ça pourrait donner un bon boost à l’industrie touristique d’ici, on va travailler fort pour poursuivre sur cette lancée».

Un endroit à découvrir

À peine de retour des chaudes plages ensoleillées des Caraïbes, le maire de Bathurst, Paolo Fongemie, a aussi indiqué que l’équipe de hockey junior majeur par excellence au pays en 2018 n’était pas étrangère à cette notoriété dont bénéficie la municipalité.

«C’est certainement une belle reconnaissance pour notre ville et notre région, l’on a déjà pu remarquer une plus grande présence de visiteurs au cours du printemps et de l’été dernier. Je crois que les nombreuses améliorations apportées aux infrastructures touristiques y sont aussi pour quelque chose», a ajouté le maire Fongemie.

Brian Kenny, le député de Bathurst-Ouest—Beresford, n’hésite pas à décrire la municipalité comme étant un endroit à découvrir et qui est remplie d’une riche histoire.

«C’est une nouvelle incroyable et une belle publicité pour notre région», a affirmé le député provincial.

Katherine Lanteigne, qui est conseillère municipale et co-propriétaire du bar Au Bootlegger, n’hésite pas à parler d’une vague qui semble vouloir secouer Bathurst et la région Chaleur.

«C’est difficile de demander mieux! On voit du mouvement dans la région et un vent de changement avec des entreprises qui viennent s’installer ici, des événements intéressants qui se succèdent et des responsables du tourisme qui s’efforcent de faire connaître Bathurst et sa région à l’extérieur.»