Coup de feu dans un bar de Bathurst: deux bons samaritains sont intervenus

Un homme a été appréhendé par la police de Bathurst après avoir fait feu dans un bar de la municipalité, tôt samedi matin.

Les policiers ont répondu à une plainte au bar Tom’s Karaoke, vers 1h30, dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont rapidement arrêté un individu. Personne n’a été blessé et il n’y a aucun autre suspect.

En entrevue avec l’Acadie Nouvelle, le propriétaire des lieux, Tom Lee, a tenu à remercier les policiers de Bathurst pour leur intervention rapide.

M. Lee, qui n’étai pas dans la région, vendredi soir, a également souligné le courage de deux bons samaritains présents dans le bar au moment des faits qui se sont interposés avant l’arrivée de la police.

«Cela m’attriste que nos clients aient été confrontés à cette situation. L’important, c’est qu’il n’y ait pas eu de blessures.»

Des habitués de l’endroit

M. Lee décrit son entreprise comme un petit bar de quartier où tout le monde se connaît. La clientèle habituelle est un peu plus âgée. La plupart aiment tout simplement visiter les lieux pour jaser, prendre un verre, manger une bouchée et chanter quelques chansons au karaoké.

D’ailleurs, les deux hommes qui sont intervenus sont des habitués de l’endroit. L’homme arrêté a déjà fréquenté le bar aussi.

«C’est un endroit plutôt calme. C’est un groupe de gens assez relaxe qui vient chez nous. (…) Quand quelqu’un de nouveau arrive, les gens vont toujours te demander leur nom. Ce n’est pas pour être indiscret, mais c’est parce qu’ils veulent que la personne se sente bien accueillie.»

Tom Lee est surpris qu’un tel événement se soit produit dans sa ville.

«J’ai habité à Bathurst toute ma vie et je n’ai jamais pensé que c’est le genre de chose qui pourrait nous arriver ici dans la région.»M

. Lee admet que cette affaire a porté atteinte à la réputation du bar, particulièrement en raison de certains commentaires relayés sur les médias sociaux. En même temps, il se dit reconnaissant envers ceux qui se sont portés à la défense de l’entreprise.

Le bar était fermé samedi. M. Lee prévoyait de rouvrir les lieux au public dimanche en fin d’après-midi ou en début de soirée.

L’enquête est en cours et la police a annoncé que le jeune homme devait comparaître devant le tribunal à une date ultérieure et que des accusations criminelles sont «prévues».