Tempête de neige majeure à l’horizon

Les météorologues suivent une tempête qui pourrait laisser une importante bordée de neige sur plusieurs régions du Nouveau-Brunswick dimanche.

Pour Jill Maepea, météorologue pour Environnement Canada, il est encore trop tôt pour détailler le phénomène météorologique qui approche, mais chose certaine, une tempête «significative» affectera la province de dimanche à lundi.

Certaines agences prévoient plus de 45 cm de neige sur certaines régions de la province. Il ne s’agit que d’un modèle parmi tant d’autres. Il pourrait en tomber plus ou moins, selon Environnement Canada.

Quoique les prévisions peuvent changer, MétéoMédia avance déjà des chiffres. La chaîne spécialisée prévoit de 40 à 50 cm de neige pour la région d’Edmundston et une trentaine pour la Péninsule acadienne. Dans le Grand Moncton, les modèles météorologiques laissaient présager le même scénario, mais ont depuis changé à une quinzaine de centimètres et des averses de pluie.

«Pour toute la partie du nord du Nouveau-Brunswick, on parle d’une possibilité de tempête majeure, donc des quantités de 30 à 50 cm. Plus au sud, Fredericton et Moncton, il pourrait y avoir un mélange de pluie et du verglas. Tout ça reste encore à déterminer», a expliqué André Monette, météorologue à MétéoMédia.

Environnement Canada recommande de garder un œil sur les bulletins météorologiques au cours des prochaines journées et de planifier ses déplacements en conséquence.

Les prévisions pour la saison hivernale laissaient présager un peu plus de neige dans le Sud et des accumulations près des normales dans le Nord. Des températures sous les normales saisonnières étaient prévues pour les régions d’Edmundston à Bathurst.

Jusqu’à présent, ces prévisions semblent se concrétiser, mais seulement le temps le dira avec exactitude.

«Pour novembre, on a reçu plus de précipitations sous forme de neige, mais pour décembre on a reçu moins de neige que la normale. Du début janvier jusqu’à aujourd’hui, on reçoit des précipitations dans les normales. Peut-être, en moyenne pour les trois mois de l’hiver, on pourrait recevoir plus précipitations», a souligné Mme Maepea.

Le Grand Moncton a reçu moins de neige en décembre de cette saison comparativement à l’hiver dernier. En décembre 2017, la région avait reçu 51 cm, mais les températures anormalement élevées ont fait fondre la majorité de la neige pour finir le mois avec seulement un tapis de 18 cm au sol. Le même scénario s’est produit en 2018, mais avec moins de précipitation. La région a reçu 34 cm, mais des températures bien au-dessus des normales n’ont laissé que 4 cm au sol.

En janvier, le Sud-Est a déjà 45 cm au sol et la Péninsule acadienne, plus de 50 cm. L’an dernier, à la même date il n’y avait que 3 cm de neige à Moncton et 14 cm à Caraquet.