CMA 2024: «Clargyle» dépose sa candidature

Le comité de candidature de Clare-Argyle, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, dépose officiellement son dossier en vue de l’organisation du Congrès mondial acadien 2024.

C’est maintenant officiel: il y aura une course à deux pour accueillir le septième CMA.

À la suite du dépôt officiel de la candidature interprovinciale de la Baie des Chaleurs, le comité de candidature de la région surnommée «Clargyle» a présenté son dossier à la Société nationale de l’Acadie (SNA).

La SNA doit annoncer le nom de la région gagnante au printemps.

Si la candidature néo-écossaise est retenue, il s’agirait de la première fois que le CMA aura lieu dans une seule région de la Nouvelle-Écosse. La province entière avait été l’hôtesse du troisième rassemblement majeur des Acadiens et Acadiennes, en 2004.

«Nous avons passé des mois à consulter les résidents, les organismes et le secteur privé. Les membres du comité de candidature ont obtenu la confirmation que la population de l’Acadie du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse appuie notre candidature en vue de ramener le CMA ici en 2024», assure le consultant Martin Théberge, qui a préparé le dossier de candidature.

Le comité de candidature propose un événement de neuf jours, du 10 au 18 août 2024. Le budget de 8,5 millions $ serait financé par les différents paliers du gouvernement, le secteur privé, des contributions communautaires et les revenus générés par le congrès.

Le thème proposé est «Venez vivre votre Acadie», slogan qui fait allusion aux racines acadiennes de la communauté, ainsi qu’à «l’identité acadienne unie dans sa diversité au niveau international».

En novembre 2018, le porte-parole du comité de candidature, Allister Surette, et son équipe ont lancé la campagne de médias sociaux J’appuie #CLARGYLE CMA 2024 afin de promouvoir le projet. Le mot-clic – une combinaison des noms de Clare et Argyle – rappelle les liens serrés entre les deux municipalités d’environ 8000 habitants.

Le groupe de M. Surette a obtenu plus de 400 lettres d’appui provenant d’individus, d’entreprises et d’organismes, ainsi que d’institutions gouvernementales municipales, provinciales et fédérales.

«La préparation de cette mise en candidature a permis aux membres du notre comité de réfléchir sur les richesses de notre région. La communauté a contribué à de nombreuses réalisations. Nous espérons ajouter le Congrès mondial acadien à cette liste d’accomplissements», mentionne M. Surette.

Le prochain CMA aura lieu en 2019 dans la «Région de la mer rouge», c’est-à-dire le sud-est du Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard. Il aura lieu du 10 au 24 août.