Un ancien joueur des Canadiens sauve deux femmes d’un incendie

Le propriétaire d’un immeuble de Québec détruit par un incendie le 22 janvier dernier assure que si deux des occupantes de l’édifice sont toujours en vie, c’est grâce à un ancien joueur des Canadiens de Montréal, Mario Roberge.

Ce jour-là, vers 6h, un incendie a éclaté dans le bâtiment situé sur la 113e Rue dans l’arrondissement Beauport.

Peu après, M. Roberge, qui habite de l’autre côté de la rue, est sorti dehors pour se préparer à aller travailler. Il a raconté au Journal de Québec avoir senti une odeur de feu avant de réaliser qu’un incendie était en cours.

Personne n’était dans les environs lorsque l’ancien hockeyeur maintenant âgé de 55 ans est monté à l’étage où une épaisse fumée envahissait l’appartement qu’occupaient une octogénaire et sa fille âgée dans la soixantaine.

M. Roberge a ensuite escorté jusqu’à chez lui les deux femmes qui n’étaient vêtues que de leurs souliers et de leur pyjama.

Quelques dizaines de pompiers ont par la suite combattu l’incendie alors que la température à Québec était très froide. L’immeuble à logements qui abritait également un salon de coiffure est une perte totale.

Le propriétaire, Marcel Leclerc, est convaincu que n’eut été de l’intervention de M. Roberge, les deux femmes auraient pu mourir asphyxiées.

Mario Roberge, un ancien ailier gauche, a joué au hockey professionnel de 1988 à 1996. Il a disputé 112 matchs avec les Canadiens de Montréal de 1990 à 1994; il a fait partie de l’équipe qui a gagné la coupe Stanley en 1993.