Dennis Oland avait des problèmes financiers au moment du meurtre

L’ancien patron de Dennis Oland a révélé en cour que l’accusé lui avait demandé une avance sur son salaire dans les semaines qui ont précédé le meurtre de son père multimillionnaire dans son bureau de Saint-Jean

John Travis, qui était le supérieur de Dennis Oland au sein de la société de gestion CIBC Wood Gundy, a témoigné mardi.

Il a affirmé au tribunal qu’avant le meurtre survenu en 2011, Dennis Oland lui avait demandé de lui verser des avances afin de l’aider à traverser une « période critique ».

Les procureurs de la Couronne en sont rendus à leur quatrième semaine de présentation de la preuve contre l’homme de 50 ans, accusé du meurtre violent du riche homme d’affaires de 69 ans Richard Oland.

Selon la poursuite, Dennis Oland aurait tué son père dans un « excès de rage » le 6 juillet 2011, alors qu’il avait des problèmes financiers.

Les avocats de la défense ont plaidé que l’enquête menée par la police de Saint-Jean contenait de nombreuses erreurs et omissions.