Caraquet: la neige fait exploser le budget de déblaiement

Les accumulations de neige atteignent des hauteurs records, la Ville de Caraquet devra donc bientôt transporter toute cette neige puisqu’il y a de moins en moins de place sur les propriétés privées.

La facture pour janvier 2019, en carburant seulement, a atteint 40 000$, a expliqué le directeur général de la Ville, Marc Duguay.

C’est 9000$ de plus que le record enregistré en janvier 2018, alors que chaque litre d’essence était pourtant plus dispendieux.

Comme l’hiver est loin d’être terminé, cela a des conséquences énormes sur le budget de déneigement d’un demi-million $.

En 2018, il a été dépassé de 100 000$ à 150 000$, selon les premières estimations. Et ça semble parti vers la même tendance pour 2019, calcule M. Duguay.

C’est le deuxième hiver de suite que la neige fait exploser les coûts de ramassage à Caraquet.

La situation est telle que les élus analyseront le portrait global au printemps.

«On va de records en records. On fait beaucoup travailler nos employés et ça brise notre machinerie», a-t-il déclaré.

Il n’y a pas que l’essence qui met à mal la réserve financière de déneigement de la Ville. Le temps supplémentaire aussi, lié à un climat difficile avec beaucoup de neige et de froid en plus de l’abrasif sur les routes.

L’idée d’entreposer la neige usée dans un endroit est maintenant considérée. Normalement, les employés se contentent de la déplacer et de la souffler dans les cours de résidences privées, mais les buttes sont si hautes qu’elles ne peuvent plus en prendre. Le camionnage serait une première à la municipalité, ajoute Marc Duguay.

Le maire Kevin Haché s’attend à réaliser un bilan des deux derniers hivers et évaluer la tendance lourde.

«L’hiver 2018-2019 est difficile pour la municipalité. On est chanceux quand on peut envoyer la neige usée sur des propriétés privées, mais s’il tombe d’autres neiges, il faudra repenser notre système de déblaiement», dit-il, en excluant pour le moment de transférer la facture sur le compte de taxes municipales des citoyens.