Blaine Higgs se rend aux États-Unis pour discuter du commerce

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick assistera, en compagnie de ses homologues ontariens et saskatchewanais, à la rencontre de l’association des gouverneurs américains qui se déroulera à Washington.

Blaine Higgs s’y rendra à titre de président du Conseil de la fédération.

Avant son départ de Fredericton, il a rappelé que les États-Unis demeuraient le plus important client du Nouveau-Brunswick. Même s’il existe actuellement des obstacles au commerce, a-t-il reconnu, il ne faut pas « perdre de vue le fait qu’ils sont de loin [le] plus grand partenaire commercial de [la province] ».

M. Higgs a prévu participer à un certain nombre de réunions pour convaincre les États-Unis d’abaisser leurs droits de douane sur le bois d’?uvre résineux produit au Nouveau-Brunswick.

Selon lui, les gens ne comprennent pas très bien « les formidables interconnexions » entre les secteurs de la foresterie du Nouveau-Brunswick et du Maine ».

De son côté, le cabinet du premier ministre de l’Ontario a indiqué que Doug Ford compte discuter avec d’importants partenaires commerciaux au cours de son séjour dans la capitale américaine.

Lui aussi a rappelé que le partenariat commercial entre sa province et les États-Unis était « l’un des plus importants au monde ».

M. Ford participera également à une série de tables rondes avec des chefs d’entreprise américains et discutera des conséquences du nouvel accord commercial entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

L’Ontario est le principal partenaire commercial de 19 États américains. Le commerce bilatéral de marchandises entre l’Ontario et les États-Unis a totalisé 390 milliards $ en 2017.