La FJFNB souhaite intéresser les jeunes à la politique

On le dit depuis longtemps: la participation citoyenne des jeunes en Acadie laisse à désirer. Ils sont peu enclins à s’intéresser à la cause politique ou encore à l’engagement social à un âge où les études passent avant tout.

C’est pourquoi la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick tentera une approche différente, de vendredi à dimanche, à l’occasion de La Recharge 2019, à l’école La Cité des jeunes A.-M. Sormany d’Edmundston.

Une centaine de jeunes sont attendus à ce colloque, mentionne le président de la FJFNB, Émile Couturier.

À travers diverses activités – dont le 10e Tournoi provincial des débats et la 15e demi-finale d’Accros de la chanson – et des ateliers, le grand thème de cette rencontre sera largement abordé sous tous ses angles, promet-il.

«Nous voulons essayer de canaliser les échanges sur une formule différente, avec un grand thème qui est celui de la participation citoyenne. Nous allons toucher ses différents aspects. Nos membres nous ont dit qu’ils voulaient qu’on les guide et qu’on les éduque sur cette question. Nous cherchons donc à les exposer à la politique et sur ce que veut dire être un citoyen aujourd’hui», explique M. Couturier.

Trop souvent, poursuit le président de la FJFNB, les jeunes voient la politique comme une image inaccessible: des personnes portant veston et cravate prenant des décisions pour eux, sans qu’ils aient leur mot à dire.

«Ce que nous cherchons, c’est de démontrer où nous nous situons par rapport à la politique et ce que veut dire la politique par rapport à nous», ajoute le porte-parole, qui rappelle le besoin pressant de préparer des cours sur la participation citoyenne dans les écoles francophones.

Les ateliers porteront sur la démocratie, le système parlementaire canadien, les partis politiques, le droit de vote, l’actualité politique et le rôle d’un député.

Le Regroupement féministe du N.-B. et le Réseau de développement économique et d’employabilité participeront à ce week-end d’échanges.

Tournoi des débats et Accros de la chanson

Difficile de trouver un sujet davantage d’actualité que la gratuité des droits de scolarité des études postsecondaires pour alimenter les face-à-face du 10e Tournoi provincial des débats.

Pas moins de 13 équipes, représentant neuf écoles francophones, prendront part à ces duels et répondront à la question «Afin de rendre plus accessibles les études postsecondaires, le gouvernement provincial devrait-il éliminer les droits de scolarité?»

«Nous avons tous hâte de voir la recherche, les réactions et les conclusions, ainsi que ce que nous pourrons en retenir», affirme Émile Couturier.

Samedi soir, les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes (huit groupes et neuf artistes en solo) monteront sur la scène dès 19h, à la salle Léo-Poulin pour les demi-finales d’Accros de la chanson. Leur but sera de se qualifier pour la finale qui sera présentée pendant le Congrès mondial acadien, cet été.

Durant la fin de semaine, les participants auront la chance de suivre des ateliers de la part des porte-parole de l’événement, Julie Aubé, des Hay babies, et Gabriel Malenfant, de Radio Radio.

Ce colloque comprendra également le 2e Innovamix, un laboratoire d’innovation sociale jeunesse. Le défi de cette année est lié à l’environnement. On y dévoilera les résultats de la première présentation, soit un outil au service de la valorisation des compétences des jeunes sur le marché du travail.