Moncton: les quartiers pourraient être redécoupés avant les élections de 2020

Les quatre quartiers de la Ville de Moncton pourraient être redessinés d’ici les prochaines élections municipales prévues en 2020.

Le Comité sur la promotion de la démocratie a recommandé le redécoupage des quartiers lors d’une réunion du conseil municipal lundi.

Selon les résultats du dernier recensement de Statistique Canada, en 2016, Moncton est devenue la plus grande municipalité au Nouveau-Brunswick. La population y a grandi de 4% pour s’établir à près de 71 900 résidents et dépasser Saint-Jean en tant que cité la plus populeuse de la province.

Avec une plus grande population et de nouvelles écoles, des quartiers ont grandi plus rapidement que d’autres. C’est le cas du nord de la municipalité où on trouve l’école Le Sommet et plusieurs nouveaux projets résidentiels.

«Le taux de croissance dans le quartier 3 est beaucoup plus rapide que n’importe quels autres quartiers de la municipalité», a précisé Frank Vandenburg, président du Comité sur la promotion de la démocratie.

Alors que les trois autres quartiers de la municipalité ont une population variant de 14 863 à 17 566, le quartier 3 compte actuellement plus de 22 254 résidents. Il faut rééquilibrer les choses selon le comité.

«Si jamais il y avait une différence d’opinions entre les citoyens de deux quartiers, on pourrait avoir une situation où 14 000 personnes ont la même influence sur la démocratie que 22 000. Donc, en termes d’équité de vote, c’est notre recommandation de faire une redistribution.»

Le quartier 2 engloberait ainsi un peu plus du centre-ville. Le quartier 4 prendrait un peu du quartier 3 pour en redonner au quartier 1.

Résultat, le quartier 3 perdrait un peu plus de 5800 citoyens pour s’établir à 16 448. Tous les autres quartiers en compteraient environ 18 000 résidents. Il faut noter ici que le quartier 3 connaît toujours une croissance fulgurante avec plusieurs projets résidentiels.

La proposition du comité fera l’objet d’une consultation publique au printemps. La date n’a pas encore été arrêtée. Cependant, le conseil municipal doit prendre une décision quant au redécoupage six mois avant les prochaines élections municipales en mai 2020.

«Si c’est remis à la ville et que le tout est approuvé par novembre, ce seront les quartiers pour 2020», a indiqué M. Vandenburg.

Le comité prendra aussi le pouls de la population sur le rôle des conseillers municipaux lors de ces consultations publiques.