Dennis Oland dit témoigner à son procès pour rétablir sa réputation

Dennis Oland déclare qu’il n’a pas tué son père et qu’il veut rétablir sa réputation. En amorçant son témoignage, mercredi, à son procès pour le meurtre au deuxième degré de son père, Richard Oland, l’homme d’affaires âgé de 51 ans, a immédiatement contesté la thèse de la poursuite selon laquelle il aurait été gagné par la colère sur des questions d’argent et aurait frappé à mort son père, le 6 juillet 2011.

L’avocat de la défense, Michael Lacy, a demandé à Dennis Oland qui avait décidé qu’il témoignerait à ce procès devant juge seul, son deuxième pour le meurtre de son père. Le verdict d’un premier procès, devant jury, en 2015, avait été annulé, en appel, en 2016, et un nouveau procès a été ordonné.

Dennis Oland a déclaré à la cour que cela avait été sa décision. L’accusé a dit vouloir rétablir sa réputation, estimant important que les gens entendent de sa propre voix qu’il n’avait pas tué son père.

M. Lacy a demandé à Dennis Oland s’il avait tué son père parce que Richard Oland avait une maîtresse. Il a affirmé avoir entendu une rumeur au sujet de cette affaire et avoir évoqué la question avec un ami de la famille, sans toutefois en avoir discuté avec son père.

Dennis Oland est devenu le principal suspect du meurtre de son père peu de temps après que le corps de Richard Oland a été découvert gisant dans une mare de sang sur le plancher de son bureau du centre-ville de Saint-Jean, le 7 juillet 2011. L’homme d’affaires multimillionnaire avait été frappé plus de 40 fois, principalement à la tête, avec une arme en forme de marteau qui avait également un côté tranchant; cette arme n’a jamais été retrouvée par les enquêteurs.

Dennis Oland est apparemment la dernière personne à avoir vu son père en vie. Il lui a rendu visite à son bureau le jour du meurtre, mais insiste sur le fait que son père était encore en vie quand il a quitté leur rencontre privée, vers 18 h 30.

La thèse de la défense est qu’un assaillant inconnu a attaqué et tué Richard Oland plus tard dans la soirée.

Dennis Oland a été interrogé mercredi sur ses jeunes années et ses relations avec son père. Il a admis que cette relation «n’était pas parfaite», tout en ajoutant qu’ils partageaient une passion pour les voitures «et les choses mécaniques».

Plus jeune, Dennis Oland a dit qu’il s’appuyait sur son père pour des conseils sur son instruction et son avenir.