Le recyclage à domicile pourrait débuter en mai à Campbellton

La Ville de Campbellton devrait être en mesure de commencer la collecte des matières recyclables ce printemps.

Le recyclage à domicile est en vigueur depuis l’automne dernier dans l’ensemble du territoire desservi par la Commission de services régionaux du Restigouche à l’exception de la ville de Campbellton et de la Première nation d’Eel River Bar.

Campbellton entend toutefois rejoindre les rangs dès mai. Du moins, c’est l’objectif que se fixe le conseil municipal.

Lundi soir, lors de sa réunion publique mensuelle, le conseil a effectué la première et la deuxième lecture d’un arrêté touchant la collecte des ordures. L’idée est d’inclure la collecte des matières recyclables aux nouveaux contrats entre la Ville et ses entrepreneurs.

Si la Ville adhère au programme de recyclage, l’achat des bacs bleus, lui, sera la responsabilité des citoyens. C’est donc dire que le programme se fera sur une base volontaire. Difficile donc, en raison de cette «adhésion volontaire», d’avoir un aperçu concret du nombre de citoyens qui recycleront.

Ailleurs, plusieurs municipalités ont décidé d’offrir gratuitement le conteneur à recyclage. Mais à Campbellton, le conseil estimait les coûts d’une telle mesure tout simplement trop importants. En fait, on évalue à plus de 3000 le nombre de conteneurs qui auraient dû être achetés, ce qui représente un montant approximatif d’un quart de million de dollars.

Betty-Ann Fortin, directrice générale de la Commission de services régionaux du Restigouche, s’attend toutefois à une bonne participation des citoyens de Campbellton une fois le programme en place.

«C’est certain que le coût du bac peut en décourager quelques-uns, mais je crois par contre que beaucoup de gens attendent ce programme avec impatience. Ce sera vraiment à la Ville de convaincre ses citoyens du bienfait du recyclage», note-t-elle, ajoutant que la collecte se fera comme partout ailleurs, soit une semaine les déchets, l’autre les matières recyclables. Selon Mme Fortin, le simple fait de ramasser les déchets aux deux semaines risque d’encourager les citoyens à adhérer au programme.

«Sinon leur poubelle risque de déborder en l’espace d’une semaine», dit-elle.

Le programme de recyclage à domicile a été instauré le 15 octobre au Restigouche. De manière générale, Mme Fortin soutient que tout se déroule passablement bien.

«On est très satisfait. Il faut comprendre que c’est l’hiver et que nous avons eu notre lot de défis en raison des tempêtes. Mais malgré tout, notre taux de participation est très bon. Il se situe exactement à l’intérieur des barèmes que l’on s’était fixés», soutient-elle.

Concrètement, la CSR-Restigouche avait estimé à près 1000 tonnes la quantité de recyclables récupérés lors de la première année de fonctionnement du programme, soit l’équivalent de 83 tonnes par mois. Après les deux premiers mois et demi du programme, 203 tonnes des matières recyclables avaient été récoltées, soit un maigre quatre tonnes de moins que les prévisions, ce qui satisfait amplement l’administration.

En ce qui a trait à la Première nation d’Eel River Bar, celle-ci songerait également à embarquer dans le programme cette année, possiblement au printemps tout comme Campbellton.