Santé Canada s’inquiète de la réticence de parents aux vaccins

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, fait part de sa vive inquiétude face à la réapparition au Canada et ailleurs de certaines maladies évitables par la vaccination, en particulier de maladies aussi graves et contagieuses que la rougeole.

Mme Tam déplore la désinformation sur la vaccination ciblant les parents qu’elle constate sur les médias sociaux.

Theresa Tam croit que ces informations trompeuses peuvent inciter des parents à remettre en question ou retarder à la vaccination de leurs enfants.

La Dre Tam, une spécialiste des maladies infectieuses pédiatriques, écrit avoir été témoin des effets dévastateurs de certaines maladies évitables par la vaccination sur la vie des enfants et de leurs familles.

À son avis, il faut aider les parents à distinguer le vrai du faux et elle encourage les prestataires de soins de santé à s’entretenir avec ceux qui s’interrogent sur les vaccins. Ces fournisseurs de soins peuvent avoir un impact sur leur confiance et les aider à décider de faire vacciner leurs enfants.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’une des pires menaces à la santé mondiale cette année est d’hésiter à se faire vacciner.

De nouveaux cas de rougeole ont été récemment rapportés au Canada alors que cette maladie avait été éradiquée il y a plus de 20 ans.

La rougeole est une maladie grave et très contagieuse. Elle est causée par un virus qui voyage dans l’air par les gouttelettes venant du nez et de la gorge des personnes infectées.

La maladie demeure l’une des causes importantes de décès chez les jeunes enfants dans le monde même s’il existe un vaccin sûr et efficace pour la contrer.

La rougeole se manifeste d’abord par une forte fièvre, de l’écoulement nasal, une toux et une conjonctivite. Par la suite, des rougeurs apparaissent au visage puis sur le corps. La rougeole dure d’une à deux semaines.