Grand-Sault impose une hauteur maximale pour le gazon

Les élus municipaux de Grand-Sault entendent adopter le mois prochain un règlement visant à limiter la présence d’herbes hautes sur son territoire.

Une fois adopté, ce qui devrait être fait sans trop de tracas, le règlement obligera le propriétaire de tout terrain à couper le gazon et à contrôler la présence d’herbes ou de plantes nocives.

Il stipule également que le gazon, l’herbe, les plantes couvre-sol ou les mauvaises herbes ne devront pas être d’une hauteur supérieure à 20 centimètres.

Le texte du règlement présenté mardi soir par les élus municipaux mentionne également que tout terrain devra être libre d’arbres, d’arbustes ou de broussailles pouvant représenter un danger pour le public.

«Il y a des gens dans la municipalité qui prennent bien soin de leur propriété, mais dans certains cas, il peut y avoir des voisins dont le terrain laisse un peu à désirer… La question est d’embellir notre ville, de se retrouver dans un endroit où tout est beau et propre», a illustré le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

La nouvelle réglementation devrait entrer en vigueur dès ce printemps. Quiconque ne respectera l’une des dispositions contenues dans le règlement pourrait écoper d’une amende entre 140$ et 2100$.

L’administration municipale pourra – sur une base quotidienne – infliger de nouveaux constats d’infraction aux propriétaires les plus récalcitrants qui décideraient de ne pas se conformer au règlement et d’engager un bras de fer avec la municipalité.

Le maire de Grand-Sault assure que la municipalité n’abusera pas du droit qu’elle se dote de pouvoir légiférer sur l’apparence des terrains extérieurs de ses citoyens.

«Nous allons appliquer le règlement de façon humaine», a tenu à préciser Marcel Deschênes, tout en soulignant qu’une pareille règlementation existe déjà dans quelques villes du Nouveau-Brunswick, dont Moncton et Dieppe.