Le Madawaska prend un virage manufacturier

Question de pallier le manque flagrant de main-d’œuvre dans le secteur manufacturier et d’élargir les opportunités de carrière aux élèves du secondaire, un nouveau parcours de formation sera bientôt offert à la polyvalente Cité des jeunes A.-M.-Sormany, à Edmundston.

Intitulé «La Voie manufacturière», le projet est une initiative commune du Groupement des dirigeants d’entreprises manufacturières du Madawaska, du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), de la Cité des jeunes A.-M.-Sormany et de la Ville d’Edmundston.

Il vise à implanter, dès l’année scolaire 2019-2020, une formation préparatoire à des carrières dans le secteur manufacturier qui permettra aux jeunes de développer des compétences utiles et de découvrir les multiples facettes menant à une carrière dans ce type d’industries.

Les promoteurs du projet estiment que le parcours proposé permettra aussi à l’élève d’être encore mieux préparé à une éventuelle formation collégiale, universitaire, professionnelle ou encore à s’intégrer directement en milieu de travail.

Ce nouveau parcours viendra en quelque sorte bonifier un cheminement scolaire qui est déjà existant et qui propose une introduction aux métiers dits techniques.

Les entreprises manufacturières du Madawaska seront ainsi mises à profit en ouvrant grandes leurs portes à des visites dans leurs installations, à des stages d’observation en usine et en partageant les réalités de l’industrie en salle de classe.

«Ça va permettre à nos jeunes de vivre des expériences pratiques, de se rapprocher de la communauté et de développer de beaux projets de vie et de carrière. Ces jeunes ont aussi besoin de découvrir leurs forces, leurs talents et leurs passions, des choses qui ne se font pas nécessairement dans une salle de classe traditionnelle», estime Luc Caron, le directeur général du DSFNO.

Cette formation arrive à point diront plusieurs, alors qu’environ 3000 emplois seront à pourvoir au cours des prochaines années dans la région d’Edmundston qui affiche par surcroit un taux de chômage d’à peine 4,1%.

«Ces gens de l’industrie rencontrent des défis sur différents plans, dont le besoin de main-d’œuvre qui est criant. C’est une belle occasion de retenir les jeunes dans notre région et d’offrir à nos entreprises la possibilité de se développer davantage», a affirmé pour sa part le maire d’Edmundston, Cyrille Simard, dont la municipalité multiplie les efforts en matière de développement économique, démographique et communautaire depuis quelques années.

Bertin Lang, le directeur de la Cité des jeunes A.-M.-Sormany, a indiqué que les élèves pourront choisir ce nouveau parcours proposé dès les semaines lorsque viendra le temps pour ces derniers de faire leur choix de cours en prévision de la prochaine année scolaire.

«Je ne serais même pas étonné de voir des familles s’installer dans la région en partie grâce à cette initiative».